Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Au rythme actuel, un Français sur cinq pourrait être obèse dans vingt ans. Pour éviter d'en arriver là, "C'est pas sorcier" encourage les téléspectateurs à adopter les bons réflexes alimentaires et les incite à faire du sport. Tout au long de cette semaine, France 3 diffuse à 17H30 des éditions de son magazine de vulgarisation scienfique sur le thème de l'alimentation, avec un coup de projecteur le mercredi sur "L'obésité: nous risquons gros". Si l'obésité ne tue pas, les complications de santé qui peuvent en découler -diabète, maladies cardiovasculaires, apnée du sommeil, etc- provoquent la mort de deux millions de personnes par an dans le monde. Et l'espérance de vie peut être écourtée de treize ans. Ces dernières décennies, la nourriture est devenue "de plus en plus abondante et de moins en moins chère". Par exemple, une crème dessert coûte moins cher qu'un fruit. Les gens se sont habitués à manger trop gras et trop sucré. Dans le même temps, il y aurait autant de personnes en surpoids dans le monde que de personnes qui souffrent de malnutrition, souligne le magazine. "C'est pas sorcier!" applique ses ficelles habituelles au problème de santé publique que représente l'obésité. L'animatrice Sabine se rend sur le terrain et dialogue avec son collègue Jamy, resté dans le camion. Ce dernier explique les mécanismes scientifiques à l'oeuvre et les illustre clairement avec des maquettes. Diffusion mercredi 22 mars à 17H30 sur France 3
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public