Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Elle est belle, psychologue et super-flic. Shirley Bousquet débute ce soir à 20h50 sur M6 dans le rôle d'Emma Sinclair, héroïne de "Profils criminels", un épisode-pilote de 90 minutes que M6 envisage de prolonger dans une série de six fois 52 minutes. Pleine de sang-froid, experte en psychologie, gardienne attentive de ses deux jeunes soeurs, Emma Sinclair a toutes les qualités des policiers héroïques chers aux séries télévisées. "S'il y a tant de flics à la télévision, c'est que, mine de rien, c'est ça qui marche. Les gens aiment mener l'enquête en même temps que les protagonistes", souligne Shirley Bousquet, parvenue à la notoriété grâce à "Caméra Café", programme court de M6. L'un des personnages décrit l'héroïne comme un "mélange de Sherlock Holmes et de Lara Croft". "C'est très flatteur d'être comparé à Lara Croft, mais, dans ce téléfilm, on essaye plutôt de coller à la réalité", souligne Shirley Bousquet. Elle s'est préparée au rôle en rencontrant une authentique "profileuse". "J'avais peur d'être trop jeune pour ce rôle, mais les profileurs sont souvent des gens jeunes, car le métier est nouveau", explique Shirley Bousquet, qui avoue un an de plus que son personnage, née en 1977. Denis Karvil, producteur de "Profils criminels" avec Pierre Roitfeld, se défend d'avoir donné un côté trop lisse au personnage. "Nous sommes diffusés en première partie de soirée et on ne peut pas tout faire", relève-t-il. "Même si Shirley Bousquet est l'héroïne récurrente de la série, dans les épisodes de 52 minutes nous serons davantage multi-héros, sur le modèle américain. Shirley reste leader, mais les autres personnages vont monter en puissance", ajoute-t-il. La production a donc renoncé à donner le nom de l'héroïne à la série, comme c'est souvent le cas pour les séries en épisodes de 90 minutes, telles que "Julie Lescaut" ou "Navarro". D'autre part, "nous voulions donner à l'héroïne un côté +glamour+ pour faire la différence avec nos confrères", souligne Denis Karvil. Dès les premières images, Shirley Bousquet arpente la scène du crime en bottes à hauts talons qui évoquent irrésistiblement celles de Diana Rigg, l'Emma Peel de "Chapeau melon et bottes de cuir". Pour ce premier épisode, c'est le jeune comédien Davy Sardou, fils du chanteur Michel Sardou, qui donne la réplique à Shirley Bousquet, incarnant un jeune stagiaire d'abord sûr de lui, avant d'être conquis par les qualités professionnelles d'Emma.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›