Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Nicolas Sarkozy a décidé mercredi la création d'une société holding nommée France Monde qui regroupera Radio France Internationale (RFI), TV5Monde et France 24 et d'en confier les rênes à l'actuel patron de France 24, Alain de Pouzilhac, a annoncé l'Elysée. "Après information préalable de ses partenaires coactionnaires des sociétés TV5-Monde et France 24, le président de la République charge M. Alain de Pouzilhac, président du directoire de France 24, de préparer la constitution d'une société holding dénommée France Monde, destinée à réunir les participations de l'Etat dans RFI, TV5-Monde et France 24", a annoncé la présidence dans un communiqué.
"M. Alain de Pouzilhac a vocation à présider cette nouvelle entité, qui sera investie de la mission de moderniser et de dynamiser l'audiovisuel extérieur public français et francophone. Mme Christine Ockrent en serait nommée directrice générale", poursuit le texte. Christine Ockrent est journaliste à France 3 et effectue des chroniques sur France 24. Selon son ordre de mission détaillé par l'Elysée, M. de Pouzilhac est chargé de "préparer la mise en place rapide" de France Monde et de "définir son plan opérationnel assorti d'un plan d'affaires (2009-2013), après concertation approfondie avec l'ensemble des acteurs de l'audiovisuel extérieur public français et francophone".
Ce plan sera remis au président de la République ainsi qu'au Premier ministre dans un délai qui n'a pas été précisé, selon la présidence. Il doit notamment définir "une stratégie de groupe adaptée à l'ère numérique, s'appuyant sur les trois antennes audiovisuelles et radiophoniques - France 24, RFI et TV5-Monde, dont le caractère multilatéral sera respecté et préservé - ainsi qu'une offre de services numériques réunis dans un portail internet commun", indique le communiqué. Le nom du tandem retenu pour diriger la future France Monde était cité dans les médias depuis plusieurs jours. Avant même sa nomination, au conditionnel dans le communiqué de l'Elysée, le porte-parole du gouvernement Laurent Wauquiez avait répondu mercredi à la mi-journée aux éventuelles critiques concernant le choix de Christine Ockrent, épouse du ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner. "Je pense qu'il serait étonnant qu'on réduise l'ampleur du rôle et de la compétence professionnelle de Christine Ockrent à la question de savoir de qui elle est la femme", a commenté M. Wauquiez. Christine Ockrent "est une journaliste extrêmement compétente, reconnue au niveau international", a-t-il ajouté.
Depuis qu'il est évoqué, le projet de France Monde a suscité de nombreuses critiques de la part des partenaires de TV5Monde en Belgique, en Suisse, au Canada, au Québec et à l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Ces partenaires doivent se réunir à Ottawa vendredi et samedi pour examiner l'avenir de la chaîne francophone.
Alain de Pouzilhac aura pour "première démarche d'aller à la rencontre de tous les acteurs de l'audiovisuel extérieur français", a-t-il déclaré.
"Ma première démarche sera d'aller à la rencontre de tous les acteurs de l'audiovisuel extérieur français", selon ce communiqué. Dans une interview à France Info, il a indiqué qu'il allait également rencontrer les partenaires belge, suisse et canadien de la chaîne TV5Monde, ainsi que les actionnaires de France 24, TF1 et France Télévisions.
"Je veillerai à la mise en place de cette nouvelle entité dans le respect de la mission qui m'est confiée avec un esprit d'ouverture et de
concertation", a ajouté M. de Pouzilhac, qui préside actuellement France 24, l'une des composantes de la future holding.
Sur France Info, Alain de Pouzilhac a souligné qu'il n'était "pas question" de fusionner les trois entreprises coiffées par la future holding, Radio France Internationale (RFI), TV5Monde et France 24, mais de les "faire travailler ensemble". "Il faut regarder toutes les synergies possibles", a-t-il dit, mais "elles garderont leur marque".
A cet égard, il a proposé de travailler sur "un site commun entre TV5 Monde, RFI et France 24" destiné aux "trois millards de gens qui ont le
téléphone mobile" ou au "milliard d'internautes". Il se dit aussi "très honoré de la confiance qui (m)'est aujourd'hui accordée par le président de la République et (je) mesure l'ampleur du défi à relever".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public