Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Divers médias ont annoncé hier soir la mort de Pascal Sevran. La radio Europe 1, les sites Wikipedia et Pure People, l'animateur de France 2 Laurent Ruquier ont relayé cette information dans la soirée pendant près d'une demi-heure. La rumeur a été démentie par France Télévisions qui a affirmé au quotidien 20 minutes : «C'est une fausse information. Pascal Sevran se repose en famille. Nous venons d'en avoir la confirmation par une source très proche et très sûre.»
Ce matin La Parisien publie une enquête sur le "bug" médiatique avec entre autre les explications de Laurent Ruquier: " J'étais en direct. On m'a annoncé que c'était sur Europe 1. A partir du moment où une radio nationale donne cette info, j'ai confiance. J'ai pourtant attendu dix minutes avant de la répercuter. J'ai hésité, j'étais perturbé. (...) Ce qui m'a décidé, c'est qu'il y avait un horaire de décès. Ça ne s'invente pas. C'est de la pure malveillance, plus qu'une rumeur. Je suis catastrophé. » (...)

Jean Marc Morandini qui a donné l'info quelques minutes après Ruquier en direct sur Direct 8: « Je suis navré de ce qui s'est passé, nous a confié Morandini hier soir. On a eu l'info à 19 heures, mais j'ai décidé d'en parler quand France 2 l'a annoncé via Ruquier. Si la propre chaîne de Sevran en parlait, ça devenait une information. »

Le site d'Europe 1 est revenu à 22 heures sur la publication de cette information : "Depuis le milieu de l'après-midi Europe 1 avait de sources concordantes journalistiques généralement sûres et fiables, des informations sur la disparition de Pascal Sevran. A plusieurs reprises, Europe 1 a tenté de joindre la famille de Pascal Sevran sans y parvenir. Jusqu'ici Europe 1 n'avait pas de raison de douter de ces sources et regrette sincèrement que ces propos aient pu affecter Pascal Sevran, ses proches et ses auditeurs".Benoït Duquesne s'est exprimé ce matin dans "Le Grand Direct" sur la station. Le directeur de la rédaction d'Europe 1 s'est une nouvelle fois excusé de cette erreur qui est "le pire cauchemar journalistique", selon les termes qu'il a employés. Ecoutez Benoît Duquesne s'exprimer ce mardi sur Europe 1:
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public