Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

En juillet 1995, l'armée bosno-serbe s'empare de l'enclave musulmane de Srebenica, placée sous la protection de l'ONU, et embarque 8.000 hommes bosniaques: "Résolution 819", diffusé en HD, ce soir à 20h50 sur Canal+,retrace cet épisode tragique de la guerre des Balkans à travers un policier français qui enquête sur ces disparitions. "Résolution 819" est le nom de la résolution votée par l'ONU, qui plaçait l'enclave de Srebenica sous la protection des Casques bleus. Le 11 juillet 1995, l'armée serbe de Bosnie du général Mladic entre dans Srebenica sous les yeux impuissants des Casques bleus, sépare les femmes des hommes, pour tuer ces derniers et les enterrer dans de vastes fosses communes. Jean-René Ruez est un policier français, envoyé par le Tribunal pénal international de La Haye (TPI) à Tuzla (à 50 km de Srebenica) pour enquêter sur ces milliers de disparitions, fin juillet 1995. Dans "Résolution 819", le personnage inspiré par Jean-René Ruez s'appelle Jacques Calvez et est campé avec beaucoup de retenue par Benoit Magimel. Il est aidé dans son enquête, qui va durer des années, par un officier de la DGSE un brin cynique (Hippolyte Girardot), et accompagne les médecins légistes, venus de l'étranger, dans les charniers que l'équipe découvre peu à peu. Tous ces personnages sont inspirés de personnes ayant existé, souligne le réalisateur Giacomo Battiato, qui a travaillé à partir d'un scénario conçu par l'écrivain Thierry Jonquet. Le film démarre par les scènes saisissantes du bombardement de Srebenica par l'armée des Serbes de Bosnie, l'entrée des troupes de Mladic, et le tri de la population sous le regard impuissant des Casques bleus néerlandais. Tourné en République tchèque et doté d'un gros budget pour une fiction télévisée (4 millions d'euros), le film a employé de nombreux figurants ou acteurs bosniaques ou serbes. "Résolution 819" parvient à raconter l'histoire de ce massacre sans tomber dans le sensationnel ni le voyeurisme (malgré les scènes de charnier), grâce notamment à la sobriété des acteurs. Dommage cependant que la musique de Ennio Morricone vienne parfois souligner inutilement la tension dramatique de certains passages. "Résolution 819" se clôt sur les vraies images du TPI et un carton rappelant l'arrestation en juillet dernier de Radovan Karadzic, chef politique des Serbes de Bosnie, tandis que Mladic est toujours en fuite.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public