Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

La technologie Wimax permet de fournir le haut débit via les ondes hertziennes quand l'ADSL n'est pas disponible. Pourtant, elle ne séduit pas toujours les communes situées en zones blanches où les internautes ont le choix uniquement entre le bas-débit et l'internet par satellite. Mercredi dernier, le conseil municipal du village de Saint-Gildas a voté à l'unanimité contre le Wimax. D'après la mairie, cette décision est motivée par "la mauvaise qualité de réception des usagers mais surtout sur les risques sanitaires qui seraient liés à l'implantation des antennes émettrices et réceptives". Saint-Gildas est une petite commune de moins de 300 habitants située entre Guingamp et Saint Brieuc dans les Côtes d'Armor (22). Les lignes téléphoniques des habitants sont reliées au noeud de raccordement de Quintin (QUIN22) situé à plus de 8 kilomètres. A cette distance, le signal ADSL est trop affaibli, ce qui explique l'inéligibilité dont sont frappés de certains internautes de Saint-Gildas.
Plutôt que le WiMax, les habitants de Saint-Gildas espéraient bénéficier de la solution NRA ZO proposée par France Télécom. Le NRA Zone d'Ombre consiste à créer un mini central téléphonique au plus près des zones normalement inéligibles à l'ADSL. Ces "irréductibles bretons" sauront-ils faire entendre leur voix et obtenir de l'ADSL à la place du WiMax ?
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public