Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Le comédien et humoriste Sim, de son vrai nom Simon Berryer, est décédé tôt dimanche matin d'une embolie à Saint-Raphaël (Var), à l'âge de 83 ans, a annoncé à l'AFP le service de presse de la série de France 3 "Louis la Brocante" dont il était l'un des protagonistes. Personnalité du théâtre et de la télévision depuis ses débuts dans les années 60 au côté de Jean Nohain, Sim a tourné de nombreux films dont "Cartouche" de Philippe de Broca, "Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais elle cause" de Michel Audiard, "Les Mariés de l'an II" de Jean-Paul Rappeneau, "Pinot simple flic" de Gérard Jugnot, et récemment "Astérix et Obélix aux Jeux Olympiques" de Thomas Langmann. Sim, qui a aussi connu un grand succès avec son personnage de la "Baronne de la Tronche en biais" mis en scène dans des sketches, était le plus ancien pensionnaire de l'émission "Les Grosses Têtes" de RTL, depuis sa création en 1977. Ces dernières années, Sim limitait ses engagements à la série "Louis la Brocante", au côté de Victor Lanoux. Le dernier épisode auquel il a participé doit être diffusé le 24 septembre. France 3 a annoncé qu'elle rediffuserait dimanche soir un épisode de "Louis la Brocante", "Le mystère du viager", à la place de la série "Inspecteur Barnaby". Jacques Balutin, l'un des partenaires de Sim aux "Grosses têtes", s'est dit "complètement effondré". "C'était quelqu'un de bon, de gentil", "un homme adorable", a-t-il déclaré sur RTL. "Il avait eu une carrière pas facile au début" mais "petit à petit, il a obtenu la notoriété et est devenu un grand acteur, un grand comédien, un grand comique en plus", a-t-il ajouté. Il a précisé l'avoir vu pour la dernière fois en juillet lors d'un enregistrement des "Grosses Têtes" chez Philippe Bouvard. Sim avait été hospitalisé pour une pneumonie il y a quelques jours.

PHILIPPE BOUVARD, en direct sur RTL dans le journal de 18h présenté par Christophe Decroix, réagit :
« Oui, et un ami de 50 ans, et un personnage rare d'une subtilité, d'une intelligence.... Il avait tous les talents... au départ c'était un comique visuel... et puis quand il a divorcé de son personnage la fameuse baronne de Latronchenbiais, il a accédé aux plus grands rôles, il est devenu comédien, il est devenu auteur, il est devenu best-seller, ses livres tiraient à plusieurs centaines de milliers d'exemplaires, il est devenu compositeur, il était peintre, il était sculpteur, il était bricoleur... il savait tout faire notre cher Sim. Je savais qu'il avait eu une petite alerte, on avait même parlé de pneumonie, je l'avais appelé aussitôt et c'est lui qui m'avait répondu il y a 5 ou 6 jours de cela... et en riant comme il savait le faire, il m'avait assuré que c'était une fausse alerte et que tout allait bien.
Vous savez il avait pris sa retraite il y a 3 ans mais il n'avait jamais rompu avec les Grosses Têtes et avec la petite famille que nous formions. Ce qui fait que lorsqu'il passait par Paris pour aller embrasser ses enfants, on faisait 2 émissions avec lui. Au début du mois de juillet lorsque nous avons fait les Grosses Têtes pendant 5 jours dans ma maison de Cannes, il était là venu à la fois en voisin mais aussi en Grosse Tête d'honneur, on ne s'est jamais quittés.Le souvenir que je garde de Sim est celui d'un éternel adolescent, il avait déjà dépassé 80 ans et il disait des choses drôles bien sûr, mais totalement inattendues. C'était un personnage imprévisible, c'était un ludion du spectacle et de la radio.
Demain nous lui consacrons de 16h à 18h toute l'émission des Grosses Têtes avec les bons moments qu'on évoque traditionnellement même les mauvais jours quand il s'agit d'un homme qui nous a beaucoup fait rire et qui aujourd'hui nous fait pleurer.»
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public