Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Par Carlos PIRES, le

Fin de l'intégration du satellite Copernicus

Airbus a terminé l'intégration du satellite Copernicus Sentinel-2C.

Il s'agit du troisième du genre et sera maintenant expédié à Munich pour subir des tests environnementaux approfondis afin de prouver sa disponibilité dans l'espace. La campagne de tests durera jusqu'en mars 2022.

Les données recueillies par les satellites Sentinel-2 sont utilisées pour surveiller l'utilisation et les changements des terres, l'imperméabilisation des sols, la gestion des terres, l'agriculture, la foresterie, les catastrophes naturelles (inondations, incendies de forêt, glissements de terrain et érosion) et pour assister les missions d'aide humanitaire. L'observation de l'environnement dans les zones côtières fait également partie de ces activités, tout comme la surveillance des glaciers, de la glace et de la neige.

Offrant une « vision couleur » pour le programme Copernicus, Sentinel-2C - comme ses satellites précurseurs Sentinel-2A et -2B - fournira des images optiques allant du visible à l'infrarouge à ondes courtes du spectre électromagnétique. À partir d'une altitude de 786 kilomètres, le satellite « C » de 1,1 tonne permettra de poursuivre l'imagerie dans 13 bandes spectrales avec une résolution de 10, 20 ou 60 mètres et une largeur de fauchée unique de 290 km.

La structure du télescope et les miroirs sont en carbure de silicium, un précurseur d'Airbus pour offrir une stabilité optique très élevée et minimiser la déformation thermo-élastique, résultant en une excellente qualité d'image géométrique. C'est du jamais vu dans cette catégorie d'imageurs optiques. Chaque satellite Sentinel-2 collecte 1,5 téraoctet par jour, après compression à bord. Les données sont formatées à grande vitesse et temporairement stockées à bord dans l'unité de mémoire de masse et de formatage de la plus grande capacité actuellement en vol dans l'espace. L'enregistrement des données et la liaison descendante laser peuvent avoir lieu simultanément à grande vitesse via l'EDRS SpaceDataHighway, en plus de la liaison directe en bande X vers les stations au sol.

La mission Sentinel-2 est basée sur une constellation de deux satellites identiques, Sentinel-2A (lancé en 2015) et Sentinel-2B (lancé en 2017), volant sur la même orbite mais distants de 180° pour une couverture et un temps de revisite optimaux. Les satellites orbitent autour de la Terre toutes les 100 minutes couvrant toutes les surfaces terrestres de la Terre, les grandes îles, les eaux intérieures et côtières tous les cinq jours.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›