Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Par Frédéric SCHMITT, le

Les satellites sous l'emprise d'un nouveau cycle du soleil

Fin 2021, les opérateurs de la constellation Swarm de l'Agence spatiale européenne (ESA) ont remarqué quelque chose d'inquiétant.

En effet, il a été constaté que les satellites qui mesurent le champ magnétique autour de la Terre ont commencé à descendre vers l'atmosphère à une vitesse inhabituellement rapide - jusqu'à 10 fois plus vite qu'auparavant.

Le changement coïncide avec le début du nouveau cycle solaire, et les experts de l'ESA pensent que cela pourrait être le début de quelques années difficiles pour les engins spatiaux en orbite autour de notre planète.

« Au cours des cinq ou six dernières années, les satellites sont descendus environ deux kilomètres et demi par an », selon Anja Stromme, responsable de la mission Swarm de l'ESA. « Mais depuis décembre de l'année dernière, ils ont pratiquement plongé. Le taux de chute entre décembre et avril a été de 20 kilomètres par an. »

Anja Stromme a ajouté qu'« Il y a beaucoup de physique complexe que nous ne comprenons pas encore parfaitement dans les couches supérieures de l'atmosphère où elle interagit avec le vent solaire [...] Nous savons que cette interaction provoque une remontée de l'atmosphère. Cela signifie qu'un air plus dense se déplace vers le haut vers des altitudes plus élevées. »

Un air plus dense signifie une force de frottement plus importante et un ralentissement des satellites positionnés aux orbites les plus basses. « Plus l'orbite des satellites est basse lorsque la tempête solaire frappe, plus le risque que l'engin spatial ne puisse pas être récupérer est élevé, laissant les opérateurs regarder impuissants le satellite tomber dans l'atmosphère. »

De nombreux satellites en orbite basse sont concernés, notamment ceux qui ne disposent pas de système de propulsion. Ils sont auront une durée de vie plus courte que prévu et retomberont vers la Terre en brûlant dans l'atmosphère. Même la station spatiale internationale est concernée. Elle devra être repositionnée plus souvent pour maintenir son altitude optimale.

Un cycle solaire dure 11 ans.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU d'Angers
Concession de service pour la gestion du service de télédistribution et téléphonie patient (offre multimédia patient).
» Voir l'avis de concession de service public