Molotov
 

TF1 contre Canal+, saison 2 épisode 3 : « Le Molotov »

Frédéric SCHMITT
5 septembre 2022 à 16h30  
5

Nouvel épisode et nouveau protagoniste avec l'entrée en scène de Molotov, qui se range du côté de Canal+ contre TF1 et demande aux autorités de s'emparer du dossier.

Molotov s'est fendu d'un communiqué pour rebondir sur celui diffusé la semaine dernière par TF1. Dans son communiqué, la désormais filiale française de l'américain Fubo TV, exprime sa solidarité avec Canal+ et en profite pour se plaindre du traitement que lui inflige TF1, c'est à dire :

  • Toujours aucun Replay de TF1 disponibles sur Molotov
  • Obligation des utilisateurs de Molotov de télécharger myTF1 pour accéder aux chaines du groupe TF1
  • Tarif demandé par TF1 à Molotov pour accéder à ses chaînes d'autres parts gratuites (sur la TNT et via Fransat)

Par ailleurs, Molotov explique avoir interpellé depuis des mois l'Autorité de la Concurrence et l'Arcom pour prendre des mesures. « Les chaînes de la TNT gratuites et les contenus qui en sont issus occupent une place particulière dans le paysage audiovisuel français. Leur diffusion est largement subventionnées par la renonciation par les pouvoirs publics à faire supporter à la TNT gratuite le coût des fréquences hertziennes qu'ils utilisent. Dotées d'une valeur considérable, ces fréquences permettent de rassembler des audiences importantes e d'engranger des profits considérables. Si les éditeurs de la TNT gratuite ont fait la promesse de faire financer leurs chaînes par la publicité, ce n'est pas pour faire levier de ces avantages afin d'imposer aux distributeurs des conditions financières et techniques qui ne peuvent être répercutées aux téléspectateurs qu'à leur détriment, et menacer le pluralisme. »

Et pour conclure, Molotov prédit une aggravation des difficultés si la fusion TF1/M6 est accordée.

5 commentaires

t
tartiflette - Il y a 1 an
Qui est le patron de Molotov ?

Pierre LESCURE, un ancien grand "pilier " de CANAL( époque Rousselet )
T
Taxvadors - Il y a 1 an
Depuis que la technologie permet de diffuser la TNT chaînes gratuites)autrement q en hertzien... (par râteau) elle doivent tout autant gratuite seul le mode de diffusion change!
C
Clemand - Il y a 1 an
@Tartiflette, il faut se mettre à la page, Molotov a été racheté par un groupe Américain l'année dernière. Pierre Lescure et les autres cofondateurs ont vendus leurs parts.
T
Taxvadors - Il y a 1 an
Je suggère à tout les diffuseurs de faire pareille afin que la TNT soi diffuser gratuitement sur tous les supports...
s
sam_ - Il y a 1 an
Que dit on du principe du must carry ? Il ne devrait pas être mis à jour avec la généralisation de l'OTT. A l'époque de l'analogique, les opérateurs de câbles reprenaient les chaines suisses et belges dès lors qu'elles étaient reçues dans les régions où elles étaient par ailleurs plébiscitées avec l'accord télévision sans frontières. L'émetteur de Dudelange et les émetteurs suisses et belges ayant fait le bonheur des frontaliers jusque loin (Vosges pour RTL concernant l'émetteur luxembourgeois de Dudelange)

TF1 a parlé de package de base et d'options. Le litige doit porter sur le catch up et donc, le replay myTF1 en OTT. TF1 doit considéré qu'elle finance ce contenu et que c'est un produit d'appel qui devrait être rémunéré. Canal joue sur le fait que les chaînes du groupe TF1 sont sur la TNT pour "tordre le bras" au groupe TF1 en coupant sine die le signal et faisant ainsi perdre des recettes publicitaires du fait de la baisse d'audience qui en est la conséquence directe.

Etalage des divergences au grand jour. C'est assez typique du climat des affaires.

Ce serait intéressant que la rédaction de Télésatellite liste tous les litiges que les diffuseurs ont connu entre eux. C'est récurrent. Et notamment depuis que Vivendi est passé sous l'ère V. Bolloré. On a vu ce qu'il a fait d'iTélé en CNews devenue limite une chaîne d'opinion en mode opinion de bars sous la houlette de Pascal Praud, ancien débarqué de Téléfoot.

++

Connectez-vous ou devenez membre pour participer et profiter de nombreux autres services.