Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le PDG de France Télévisions Marc Tessier a estimé qu'il faudrait "un peu moins" de publicité sur les chaînes de la télévision publique. Dans le cadre d'une émission spéciale sur la redevance, enregistrée mercredi et qui sera diffusée le 27 novembre à 13h25 sur France 2, M. Tessier a déclaré: "L'idéal, ce serait qu'on ait un peu moins de publicité, mais il faudrait alors encore augmenter la redevance". Selon M. Tessier, patron de France 2, France 3, France 5 et RFO, "les moyens de la télévision publique sont insuffisants". "Quand la redevance n'augmente pas, en réalité elle baisse, parce qu'il y a une inflation et que le revenu des ménages augmente", a encore indiqué M. Tessier. Il conclut: "On peut donc augmenter la redevance sans qu'elle pèse plus lourd dans le panier de la ménagère". A cet égard, les reportages proposés dans le cadre de l'émission spéciale de France 2 soulignent que la redevance française (116,5 euros par foyer fiscal dans le projet de loi budgétaire) est l'une des plus faibles d'Europe. Les participants à cette table ronde, qui regroupait notamment aux côtés de M. Tessier le sénateur UMP de la Côte d'Or Louis de Brossia et le député socialiste de Paris Patrick Bloche se sont généralement félicités de la disposition du projet de loi budgétaire qui prévoit d'adosser la redevance à la taxe d'habitation afin de lutter contre la fraude. Mais la mesure d'exonération pour les résidences secondaires dotées de téléviseur est plus controversée.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public