Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le 31 Décembre 1991, Yves Sabouret, PDG de La Cinq, annonce le dépôt de bilan de la chaîne : "Je ne dispose plus des moyens financiers qui me permettraient de gérer la société de façon normale. " Le personnel ne baisse pas les bras pour autant et lutte par tous les moyens pour maintenir en vie la chaîne en vue d'un futur repreneur. Encouragé par cet esprit de solidarité, Jean-Claude Bourret créé, le 3 Janvier 1992, l'Association de défense de la Cinq, qui comptabilise en 3 jours 40 000 adhérents puis 800 000 fin février 1992. Face aux pressions du gouvernement français et de différents hommes politiques, Silvio Berlusconi renonce à son projet de sauvetage. La dernière possibilité de ne pas voir la chaîne disparaître des écrans français étant définitivement compromise, Jean-Claude Bourret annonce au journal de 20 heures du 3 Avril 1992 que selon la décision du tribunal de commerce, La Cinq cessera définitivement d'émettre le 12 Avril à minuit " C'est décidé, La Cinq va mourir dans 9 jours ... ce sera le Dimanche 12 Avril à Minuit."

C'est dans les locaux de la rédaction du Boulvard Pereire que toute La Cinq offre une grande soirée d'adieu à ses téléspectateurs ... Bétisier, moments forts, programmes de la chaîne au fil des années agrémentent cette soirée pas funèbre du tout. La Cinq cesse définitivement de vivre devant des millions de téléspectateurs, qui ne pouvaient pas croire jusqu'au dernier instant que leur chaîne allait réellement mourir. Le 12 avril 1992, la Cinq disparaît ...
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public