Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

TF1, France 2, France 3, Canal+, France 5, Arte France et M6 se sont dites "très favorables" au démarrage des opérations de passage au tout numérique dès 2009, comme vient de le proposer le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Dans un communiqué commun, les grandes chaînes hertziennes actuellement diffusées en analogique demandent au gouvernement d'inclure les recommandations du CSA "dans le schéma national que le Premier ministre doit arrêter avant l'été, en application de la loi Télévision du futur du 5 mars 2007". Les chaînes considèrent que cette option (le démarrage des opérations de passage au tout numérique en 2009, ndlr) "est la seule qui permette d'accompagner les 62 millions de Français métropolitains dans des conditions idéales et de tenir le calendrier global défini par la loi, qui prévoit l'achèvement du processus en novembre 2011". "Sans extinction rapide dès 2009, trop de contraintes techniques et économiques, induites par la cohabitation entre services analogiques et numériques, empêcheront le développement raisonnable des services numériques", estiment les chaînes. Le président du CSA, Michel Boyon, a présenté la semaine dernière le schéma d'extinction de la diffusion analogique et du passage au numérique qu'il soumettra au Premier ministre, François Fillon, à qui revient la décision finale. Il a souligné que le CSA recommandait un arrêt de la diffusion analogique "progressivement par zones géographiques", en commençant le processus dès 2009 dans deux régions.

Le communiqué dans son intégralité :

Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel vient de publier la synthèse de la consultation publique qu'il a lancée en décembre dernier, sur le passage à la diffusion hertzienne « tout numérique » de la télévision en France métropolitaine. Cette synthèse est accompagnée d'une recommandation, contenant les éléments principaux du plan de passage que le CSA considère comme le mieux adapté pour que ce passage soit une réussite.
Les chaînes TF1, France 2, France 3, Canal+, France 5, Arte France et M6, actuellement diffusées en analogique, soutiennent ces recommandations et demandent au Gouvernement de les inclure dans le schéma national que le Premier Ministre doit arrêter avant l'été, en application de la loi Télévision du futur du 5 mars 2007.
Elles sont en particulier très favorables au démarrage effectif et significatif des opérations de passage au tout numérique dès 2009, car elles considèrent que cette option est la seule qui permette d'accompagner les 62 millions de français métropolitains sans précipitation, dans des conditions idéales et de tenir le calendrier global défini par la loi, qui prévoit l'achèvement du processus en novembre 2011. Elles estiment ainsi qu'il pourrait être dangereux d'attendre la finalisation complète du plan de fréquences définitif pour commencer le processus d'extinction. En effet, du fait des interactions avec les pays frontaliers, de nombreuses fréquences du plan dit « Genève 2006 »ne pourront plus être modifiées et peuvent donc déjà être considérées comme stables. Le traitement complet d'au moins deux régions en 2009, (dont la désignation devrait elle aussi intervenir avant l'été), préparé par la réalisation de deux opérations pilotes dès l'automne 2008, enclenchera ainsi un processus vertueux qui donnera l'élan nécessaire à la réalisation de ce grand projet national.
Ce démarrage n'obère en rien la réalisation des travaux de planification des fréquences qui devra déboucher sur la mise au point du plan cible final et, dont les éléments seront intégrés dans le processus de passage, à mesure qu'ils seront disponibles. La préservation de toutes les hypothèses envisagées pour l'utilisation du dividende numérique restera assurée.
Par ailleurs, l'extension de la couverture TNT ainsi que le lancement des services HD et TMP sont aujourd'hui une priorité nationale. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de libérer au plus tôt les fréquences analogiques. Sans extinction rapide dès 2009, trop de contraintes techniques et économiques, induites par la cohabitation entre services analogiques et numériques, empêcheront le développement raisonnable des services numériques : réaménagements complexes et coûteux, gabarits étriqués, coûts injustifiables du simulcast pour les chaînes concernées...
Les chaînes de télévision membres du Groupement d'Intérêt Public France Télévision Numérique attirent donc l'attention du CSA sur la nécessité de planifier dès à présent la numérisation des sites secondaires de la TNT qui seront nécessaires pour parachever la couverture terrestre de la TNT et elles recommandent de choisir chaque fois que cela est pertinent, la méthode de couplage entre extension du numérique et extinction de l'analogique pour ces diffusions locales.
Enfin, elles réaffirment leur engagement total, au travers du GIP France Télé Numérique, pour la mise en oeuvre des actions d'information, d'assistance et d'accompagnement du public, dont le bon déroulement sera le facteur essentiel de réussite de ce passage au tout numérique de la télévision hertzienne. Ce changement offrira à l'audiovisuel de nouvelles perspectives de développement, notamment en vue de la généralisation de la Télévision Haute définition.
Partager sur :
Pour en savoir plus sur la télévision numérique terrestre en France :
TNT | TNT HD | Les chaînes TNT gratuites | Les chaînes TNT payantes
Trouver un antenniste près de chez vous | L'actualité de la TNT

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
80,45 €
79,00 €
69,72 €
67,90 €
89,33 €
74,45 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public