Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Le groupe espagnol de médias Prisa, en difficultés financières et qui envisage de procéder à une augmentation de capital, a trouvé vendredi un partenaire, l'américain IBN, qui doit acquérir au moins 4,5% du groupe, et avec lequel il va développer des activités. IBN est un groupe de diffusion de musique et publicité dans les grandes surfaces. Dans le cadre de l'accord de collaboration entre les deux groupes, "Talos Partners, filiale financière d'IBN, s'est engagé à acquérir une participation minimale de 4,5% du capital de Prisa", en achetant le capital que Prisa détenait en autocontrôle. Cet achat sera "un premier pas pour participer à d'autres émissions d'actions que Prisa réaliserait dans le futur". Prisa, qui possède notamment le quotidien El Pais, est en grandes difficultés financières. Il est pris à la gorge par une dette de 5 milliards d'euros contractée notamment pour réorganiser son activité audiovisuelle, et le groupe peine à se rétablir malgré les délais négociés avec les créanciers. Courant juin, le directeur général du groupe, Juan Luis Cebrian a déclaré aux actionnaires que Prisa traversait "une situation difficile, j'oserais dire extrêmement difficile, mais ni désespérée, ni chaotique". La direction a reçu en décembre mandat des actionnaires pour procéder éventuellement à une augmentation de capital. Par ailleurs, les deux groupes se sont alliés pour développer l'activité d'IBN en Espagne et en Amérique latine. "Prisa et IBN vont développer cette activité par la constitution d'une nouvelle société, Prisa IBN International", dans laquelle chacun des partenaires aura 50%. La société "utilisera la technologie de médias brevetée par IBN", tandis que "Prisa apportera son expérience et des contenus dans le domaine de la musique et la production audiovisuelle, ainsi que son réseau de distribution commerciale". Prisa est très bien implanté en Espagne, où il possède, outre El Pais, le journal sportif Marca, l'économique Cinco Dias, la télévision Cuatro, la radio Cadena Ser, la plate-forme de télévision payante Digital + qu'il essaye en vain de vendre. Prisa est aussi en train de tenter de fusionner sa chaîne de télévision Cuatro avec une autre télévision espagnole, alors que la crise économique a affecté les recettes publicitaires des télés espagnoles. Le groupe possède également des activités d'édition et est présent dans l'éducation. Prisa est aussi très implanté en Amérique latine, avec de nombreuses radios ou journaux.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›