Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Le président équatorien, Rafael Correa, a annnoncé qu'il allait demander la "fermeture définitive" d'une chaîne de télévision d'opposition, qui a diffusé un enregistrement le concernant, obtenu de façon illégale. "La fête est finie, je demanderai en accord avec la loi la fermeture de Teleamazonas, que cela plaise ou non", a averti le président au cours de son programme radio-télévisé du samedi. La chaîne Teleamazonas, qui a déjà été condamnée à une amende à deux reprises pour avoir enfreint la législation concernant la radio et la télévision, a diffusé cette semaine un enregistrement illégal d'une conversation du président dans son bureau et qui a été transmise à la presse par un dirigeant du parti d'opposition Société Patriotique (SP). M. Correa a également accusé d'espionnage le membre de ce parti, Fernando Balda, qui a remis l'enregistrement à la presse et qui a comparu en justice vendredi. "Il a enregistré, il a espionné une réunion dans le bureau du président de la République, il s'agit d'une atteinte à la sécurité nationale et nous ne pouvons l'accepter", a souligné le chef de l'Etat. Le président, proche allié du dirigeant vénézuélien Hugo Chavez, entretient des relations houleuses avec la presse, et le mois dernier il s'était déclaré disposé à mettre son mandat en jeu pour libérer l'Equateur de la "presse corrompue et médiocre". Dans son discours d'investiture pour son deuxième mandat à la tête de l'Etat sud-américain le 10 août, il s'était déclaré favorable à la mise en place de "dispositifs pour contrôler les excès de la presse".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre Hospitalier de Douai
Exploitation d'un service de restauration rapide, de points presse, d'une boutique et de distributeurs automatiques de denrées alimentaires au Centre Hospitalier de Douai.
» Voir l'avis de concession de service public