Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le quotidien Libération condamné pour avoir diffamé Julien Dray

Le quotidien Libération a été condamné vendredi par le tribunal correctionnel de Paris pour avoir diffamé le député PS Julien Dray, visé par une enquête du parquet sur des mouvements de fonds suspects et décrit dans un article comme "accro aux montres et autres objets de luxe". La 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris a condamné le directeur de la publication de Libération, Laurent Joffrin, à verser une amende de 1.000 euros ainsi qu'une somme de 5.000 euros de dommages et intérêts au député (PS) de l'Essonne. La condamnation est assortie d'une obligation de publication de la décision dans le quotidien. Depuis le 10 décembre 2008, le vice-président du conseil régional d'Ile-de-France est visé par une enquête préliminaire sur des mouvements de fonds suspects à partir de comptes de l'association Les Parrains de SOS Racisme et de l'organisation lycéenne Fidl, depuis janvier 2006. Dans un article intitulé "Julien Dray/Apparat chic" et publié le 23 janvier dans Libération, le député socialiste était notamment décrit comme "accro aux montres et autres objets de luxe". "Pris dans son ensemble et construit comme il l'est", l'article du journaliste Karl Laske "ne se borne pas à faire état des développements d'une enquête en cours mais livre aux lecteurs de nombreux témoignages qui confèrent un incontestable crédit aux soupçons, ne laissant plus de place à l'hypothèse de l'innocence", selon le jugement, consulté par l'AFP. M. Dray, qui devrait être fixé sur son sort judiciaire dans les toutes prochaines semaines, a déjà gagné plusieurs procès intentés au Point, au Monde et à l'Est républicain.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public