Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS
Par Amine ALLAM, le

Une marionnette de Mohamed 6 enflamme les réseaux sociaux en Algérie et au Maroc

Lors de l'émission "Week-end Show" sur la chaîne privée algérienne Al Shorouk, une marionnette représentant le roi du Maroc Mohamed VI, a déclenché une grosse colère du coté marocain.

Classe politique, médias et surtout réseaux sociaux, les réactions sont à la fois virulentes à l'égard de la chaîne en question et de l'Algérie toute entière.

Le souverain marocain, a été présenté en guignol donnant sa main à un invité de l'émission, pour que ce dernier lui fasse le baisemain. Ce geste, les marocains ne l'ont pas apprécié, s'estimant insultés eux-mêmes.

Contacté par Télé Satellite & Numérique, le présentateur vedette du week-end Show Billel Kebache, estime que "le traitement réservé au roi du Maroc est le même que celui qui a été réservé à Macron ou Trump, ou un guignol s'invite dans l'émission pour traiter l'actualité."'

Kebache, s'interroge par contre sur la réaction "disproportionnée" de la presse marocaine, il affirme avoir reçue des menaces de mort sur son compte Facebook.

Pour le présentateur d'Al Shorouk, les médias télé et presse en en ligne marocaines, diffusent des caricatures insultantes envers l'Algérie et son président sans que cela déclenche quoi que ce sois, tout en accusant 'Le Makhzen (le Pouvoir marocain) d'être derrière la compagne de dénigrement de l'Algérie" orchestrée ces derniers jours".

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public