Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

La première radio privée au Rwanda depuis le génocide de 1994, Radio 10, a entamé ses émissions en promettant de ne pas réitérer les errements de la Radio des Mille Collines (RTLM), connue pour ses appels à la haine ethnique. "Dix ans après (le génocide), nous estimons que les Rwandais sont devenus adultes et qu'ils peuvent faire une radio moderne, informative et divertissante pour leurs concitoyens", a déclaré sur les ondes le propriétaire de Radio 10, Eugène Nyagahene, lors de l'émission de lancement, diffusée en français. "Dès le départ, je fais la différence entre ces deux radios (Radio 10 et Radio des Mille Collines), nous allons faire tout à fait autre chose" que la RTLM, a-t-il assuré. Entre 1993 et 1994, la RTLM, présentée comme une radio privée mais en réalité dirigée par les éléments les plus extrémistes du régime hutu de l'époque, avait appelé à la haine ethnique et au meurtre des Tutsis. Deux responsables de la RTLM, surnommée "radio-télévision la mort", ont été condamnés en décembre par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), un à la prison à vie et l'autre à 35 ans de prison. Après le génocide, les nouvelles autorités ont longuement évoqué le spectre de la Radio des Mille Collines pour justifier l'absence de médias privés. Jusqu'à présent, mises à part des radios étrangères comme la BBC, Voice of America et la Deutsche Welle, seule Radio Rwanda, qui appartient à l'Etat, était autorisée à émettre en modulation de fréquence. En décembre, le ministre de l'Information, Laurent Nkusi, avait déclaré à l'AFP que "le poids de ce passé" avait exercé une influence sur les délais d'autorisation de radios privées. "Mais je crois que la presse a évolué assez vite", avait-il assuré, estimant que ces moyens d'information ne devaient toutefois "pas être là pour semer des germes de la zizanie ou de la discorde parmi la population". Outre Radio 10, qui émet en FM sur la fréquence 90.2, six autres radios privées, commerciales ou communautaires, ont été autorisées et devraient lancer leurs émissions dans les prochaines semaines. "Il était temps qu'il y ait une deuxième radio en plus de la radio nationale. Radio 10 est venue combler ce vide qui était de plus en plus évident", a estimé à l'antenne M. Nyagahene, en promettant de porter "un nouveau regard sur la société rwandaise". "Depuis dix ans, l'essentiel de l'actualité que nous avons sur la radio nationale est l'actualité gouvernementale", a-t-il poursuivi. "Nous voulons donner une occasion de parler à la société civile, à la communauté des affaires, à chaque Rwandais qui a quelque chose à dire", a-t-il encore dit. Dans la presse locale, M. Nyagahene a toutefois d'ores et déjà prévenu que sa radio, qui diffusera des émissions en kinyarwanda (la langue nationale), en français et en anglais, ne va pas lancer de programmes politiques pour l'instant. M. Nyagahene, homme d'affaires rwandais, possède déjà le groupe Télé 10, distributeur de chaînes par satellite. Dans les premiers temps, Radio 10 n'émettra qu'à Kigali et dans certaines autres villes rwandaises, avant d'étendre sa couverture à l'ensemble du territoire. Entre avril et juin 1994, le génocide a fait, selon Kigali, près d'un million de morts parmi la minorité tutsie et les Hutus modérés.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
344,90 €
599,00 €
569,00 €
250,00 €
800,00 €
360,70 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public