Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

TF1 a acquis les droits exclusifs d'un documentaire, en cours de réalisation, sur Isabelle Dinoire, qui a subi le 27 novembre à Amiens la première greffe partielle du visage, a indiqué Philippe Balland, directeur des magazines de la chaîne. "Nous avons acheté les droits auprès de deux sociétés de production lyonnaises, spécialisées dans le documentaire, La Cuisine aux images et Média Pro", a précisé Philippe Balland. Ce film de "60-70 minutes", réalisé par l'Anglais Michael Hughes, doit être diffusé "avant l'été", a-t-il ajouté. Le tournage a commencé en septembre 2005 et se poursuit actuellement. Isabelle Dinoire, 38 ans, défigurée par son chien, avait été opérée par l'équipe du professeur Bernard Devauchelle du CHU d'Amiens, en étroite collaboration avec l'équipe du professeur Jean-Michel Dubernard de l'hôpital Edouard-Herriot de Lyon. "Le réalisateur Michael Hughes travaille depuis de nombreuses années avec le Pr Dubernard et ses équipes à Lyon", a ajouté M. Balland ."Il est en confiance avec lui depuis de nombreuses années. Il avait fait un documentaire sur la première greffe mondiale des deux mains subie en janvier 2000 par Denis Chatelier", a-t-il indiqué. "Le Pr Dubernard a demandé au réalisateur si cela l'intéressait de suivre auprès de lui toute cette aventure médicale. Michael Hughes a donc commencé à filmer en septembre", a-t-il ajouté. "C'est un documentaire événementiel sur un événement scientifique médical fort, avec une avancée scientifique qui -à terme- peut changer la vie de milliers de personnes, notamment tous ceux qui sont défigurés par la maladie et par les accidents", a commenté Philippe Balland. L'idée était "de voir de l'intérieur comment médicalement et psychologiquement, ils ont mené cette expérience, cette aventure, jusqu'à aujourd'hui". "Il n'y a aucune intrusion dans la vie personnelle d'Isabelle Dinoire. Nous restons dans le cadre médical. Il n'est pas question de s'échapper de cet univers pour aller dans son intimité", a-t-il insisté. Interrogé sur le montant des droits payés par TF1, Philippe Balland a précisé qu'il "n'était pas dans la surenchère". "Je suis vraiment dans l'achat tout à fait normal pour un documentaire pour une chaîne hertzienne. On est entre 2.500 et 3.000 euros la minute, ce qui est vraiment la norme", a-t-il confié. "Ce qui est très important, c'est que les producteurs n'ont pas du tout joué la surenchère". "Je ne pense pas qu'Isabelle Dinoire est en train de faire commerce de son histoire, les producteurs et le réalisateur non plus", a-t-il estimé. "Nous avons la distribution internationale du documentaire hors Etats-Unis et Canada", a-t-il dit, ajoutant que "des chaînes internationales sont intéressées par ce documentaire".
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public