Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Ce soir, à 20h50, une première technique sur TF1 : la chaîne diffuse "Kilimandjaro, au-delà des limites", un documentaire accessible aux malvoyants grâce à l'audiodescription. Le principe : une voix off explique ce qui se passe à l'image pendant les «blancs», c'est-à-dire lorsqu'il n'y a pas de dialogue. TF1 reprend un système qui fonctionne déjà sur Arte. Pour l'instant, le procédé n'est accessible qu'aux téléspectateurs dotés de la TNT. Mais, dans les semaines à venir, il devrait être étendu aux autres réseaux numériques : Câble, Satellite et ADSL. Pour choisir l'audiodescription, il faut suivre le même procédé que pour obtenir un film en version originale. Il suffit de se rendre dans le choix des langues avec sa télécommande et sélectionner la langue allemande. L'audiodescription est bien entendu diffusée en français. L'allemand a été choisi parce que les téléspectateurs malvoyants d'Arte ont déjà réglé leur décodeur sur cette langue. Une quinzaine de programmes en audiodescription seront diffusés en 2008 sur TF1.
Dix personnes handicapées, physiques ou sensorielles, entreprennent de grimper ensemble le Kilimandjaro. TF1 "a pris le pari de le mettre à l'antenne" à 20H50, "c'est un pari de l'aventure et de la solidarité", a déclaré le patron de la chaîne privée Nonce Paolini. Le documentaire, composé de deux parties de 52 minutes, suit la progression des dix personnes, quatre femmes et six hommes, à travers la savane d'abord puis le long des pentes du Kilimandjaro en Tanzanie, le sommet le plus haut d'Afrique. Ils sont handicapés physiques, sourd ou aveugle, et doivent s'aider pour progresser. Bastien, 25 ans, se déplace sur un fauteuil tout terrain, tiré par Sofia, sourde, Sébastien, mal-entendant, et Eric, muni d'une prothèse. Ils ne se connaissent pas au départ de ce périple qui va durer 20 jours et sont encadrés par un ancien membre du RAID, trois médecins et une équipe de logistique (qui n'apparait pas à l'écran). "Kilimandjaro, au-delà des limites" souffre d'un commentaire parfois balourd (la savane est "une zone désertique infestée d'animaux sauvages"), d'une musique ronflante et de quelques ralentis superflus. Une écriture assumée par le réalisateur Jérôme Caza (de 2P2L, la société productrice de "Les yeux dans les bleus"), qui veut ainsi "toucher le public le plus large possible". Mais ce documentaire vise juste et atteint son but. Bien rythmé, il entraîne sans peine le téléspectateur sur les pas des dix aventuriers et sait entretenir le suspens. Sans pathos, le réalisateur montre la difficulté et les efforts prodigieux des participants pour avancer sur la piste et gravir les pentes. "Kilimandjaro" saisit sur le vif les commentaires bien sentis, et souvent très drôles, des dix randonneurs sur la façon dont les valides regardent les non-valides. Il révèle la personnalité de chacun, sans angélisme, et montre l'alchimie d'un groupe de personnes... dont le handicap devient finalement presque anecdotique.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public