Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le Japon a lancé ce samedi une fusée transportant un satellite expérimental destiné à tester l'accès à internet à ultra haut débit en Asie, dans le but final de réduire la "fracture numérique" sans dépendre de relais terrestres. Le satellite "Kizuna" (ou WINDS selon la dénomination scientifique) devait initialement être placé en orbite le 15 février, mais un problème technique sur la fusée nippone H-2A avait obligé le groupe Mitsubishi Heavy Industries (MHI), opérateur des lancements, à reporter le tir. La fusée a finalement décollé samedi à 17H55 (08H55 GMT) de la base de Tanegashima, dans le sud du pays, selon des images retransmises en direct sur internet par l'Agence d'exploration spatiale japonaise (Jaxa): http://www.jaxa.jp/countdown/f14/live/weblive_e.html . Le satellite transporté est un engin expérimental qui doit permettre d'accéder à internet et d'échanger des données à haut débit depuis n'importe quel point d'Asie, sans dépendre d'infrastructures terrestres.
L'ambition ultime est d'effacer les "zones blanches", à savoir les régions non couvertes par un réseau de données rapide, selon la Jaxa. Le lancement de samedi est le deuxième géré directement par MHI depuis la privatisation de la fusée H-2A en avril 2007. Après un échec en novembre 2003, où une fusée avait dû être détruite en plein vol pour cause d'ennui technique, les tirs de la H-2A ont repris en février 2005. Le lancement de samedi était le huitième depuis cette date.
Le satellite Kizuna permet de tester un débit maximal de 1,2 Gb/s sur une zone couvrant quasiment toute l'Asie Pacifique. L'intérêt principal réside dans cette couverture étendue qui pourra relier les zones blanches en ultra haut débit, même celles qui ne pouvaient pas bénéficier du haut débit par voie terrestre. Dans un premier temps, Kizuna aura un but expérimental. A l'aide d'une parabole de 5 mètres de diamètre, il sera possible d'obtenir un débit allant jusqu'à 1,2 Gb/s. On peut imaginer ensuite les hôpitaux, collectivités territoriales, écoles de zones difficilement accessibles s'équiper de telles structures pour leurs besoins en télécommunications. Néanmoins, une parabole aux dimensions plus raisonnables (45 cm de diamètre) offrirait à un particulier un débit pouvant atteindre 155 Mb/s en voie descendante et 6Mb/s en débit ascendant.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public