Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

On peut lire ce matin dans "Le Figaro" que "chez les jeunes enfants, l'abus de télévision augmente de façon si gnificative la tension artérielle. C'est la conclusion inquiétante d'une étude menée chez une centaine de bambins américains âgés de 3 à 8 ans, publiée dans le numéro d'août de la revue Archives of Pediatrics and Adolescent Medicine. De nombreux travaux l'ont dé jà démontré, la téléphagie précoce a des conséquences néfastes sur le développement psychomoteur et la santé des tout-petits. Elle altère les capacités d'apprentissage et de concentration, perturbe le sommeil, favorise la prise de poids... Encore récemment, une étude américaine a mis en relief les perturbations de l'acquisition du langage chez les jeunes enfants trop exposés au petit écran.L'augmentation de tension pour rait aussi être induite par les troubles du sommeil associés à l'abus de petit écran, selon les auteurs de l'article. Il est également possible, selon eux, que les dépenses métaboliques de l'organisme soient encore plus faibles lors du visionnage de la télévision qu'au cours d'autres activités sé dentaires. En attendant d'élucider le mécanisme en cause, le Dr Eisenmann rappelle les recommandations de l'Académie américaine de pédiatrie : éviter de laisser les en fants de moins de 2 ans devant la télévision, ne pas dépasser deux heures par jour de petit écran et y associer une heure quotidienne d'exercice physique."
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre Hospitalier de Douai
Exploitation d'un service de restauration rapide, de points presse, d'une boutique et de distributeurs automatiques de denrées alimentaires au Centre Hospitalier de Douai.
» Voir l'avis de concession de service public