Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Par Frédéric SCHMITT, le

Internet par satellite avec Starlink (SpaceX) : la concurrence a du souci à se faire !

Pour tous les services d'accès Internet par satellite disponibles en Europe (et dans le monde !), l'avenir semble bien sombre depuis que le service Starlink de SpaceX a été lancé dans plusieurs pays (en version "beta").

Les premiers utilisateurs découvrent un service moderne, très simple d'installation et remarquablement fiable, alors même qu'il n'est qu'est pas encore totalement finalisé et qu'un millier de satellites ont été lancés sur les 42 000 qui composeront, à terme, la constellation SpaceX.

Autant dire que lorsque le service sera disponible en France, au second semestre 2021, les fournisseurs d'accès actuels (Nordnet, SkyDSL, Numerisat et Big Blu) vont avoir de sérieux soucis à se faire, et ils doivent déjà s'en faire !

En effet, les débits proposés par Starlink sont en moyenne de 100 Mbps en réception et aux alentours de 20 Mbps en émission. Ils passeront à 300 Mbps cette semaine et augmenteront encore à l'avenir. La latence du réseau (ping) tourne aux alentours de 30 millisecondes et il n'y a pas de volume de téléchargement mensuel (quota). Quant à l'installation, elle est accessible à un enfant puisqu'il suffit de poser l'antenne n'importe où pourvu qu'elle dispose d'une vue sur le ciel. Elle se pointe automatiquement et si elle détecte qu'elle est recouverte de glace ou de neige, elle chauffe pour la faire fondre ! Côté paramétrage : rien à faire, tout est automatique. SpaceX a vraiment pensé à l'utilisateur en concevant un produit et un service de qualité et simple à mettre en oeuvre même sans connaissances spécifiques.

Alors quels sont les inconvénients ? Tout ne peut pas être si rose ? Et bien il y en a au moins deux : le premier c'est l'impossibilité de s'éloigner trop loin de son domicile avec son kit Starlink. Il est donc actuellement impossible de voyager avec ou espérer l'emporter sur son lieu de vacances ou en camping-car. Toutefois, Starlink travaille actuellement à rendre possible la "relocation" de la réception. On peut donc compter là dessus à l'avenir, et le contraire aurait été surprenant en voyant le niveau du service. L'autre inconvénient, c'est le prix. Il faut compter environ 90 euros par mois pour l'abonnement et autour des 500 euros pour le kit. C'est certes cher mais comparé à la concurrence, c'est justifié et dans la moyenne. Et puis il n'y a pas d'installation de l'antenne à prévoir.

Mais là où la comparaison devient terrible pour la concurrence, c'est que Starlink permet tout ce que les autres ne peuvent pas offrir : le jeu en réseau (Fortnite, Counter Strike, etc), le streaming (Netflix, Disney+, Amazon Prime Video, etc... en 4K), la TV avec Molotov, la vidéoconférence, une navigation sur internet fluide, et de manière générale, tout ce qu'il est possible de faire normalement avec une connexion Internet digne de ce nom, et ce, avec tous les appareils de la maison.

Et comme c'est une connexion satellite, que l'on soit en montagne au fin fond des Pyrénées ou sur l'île Sainte-Marguerite, le service est le même partout tant que l'antenne "voit" le ciel. Un utilisateur canadien a même testé la connexion dans sa voiture en mouvement après avoir fixé l'antenne sur le toit de son véhicule. Il a constaté un fonctionnement quasi normal tant que l'antenne restait pointé dans la même direction ! Certes, ça n'est pas l'utilisation prévue mais Elon Musk, patron de Starlink, a déclaré que le service était en test sur des véhicules en déplacement, y compris des avions.

Si le service d'accès Internet par satellite universel Starlink a un bel avenir devant lui et ceux de la concurrence ressemblent soudainement à des condamnés à mort. Quant aux projets en cours de développement (OneWeb et Amazon Kuiper), ils arriveront bien trop tard, Starlink a déjà des années d'avance.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›