Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Par Emmanuel LANGLOIS, le

86 % des Européens regarderont la Coupe du monde à la maison

TCL, le fabricant de téléviseurs, a interrogé des échantillons nationaux représentatifs de pays européens clés sur la manière dont ils entendent suivre et vivre la Coupe du monde en cours.

Développée en partenariat avec Consumer Science & Analytics (CSA), l'enquête a été menée au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Pologne et en Espagne.

Les résultats ont révélé que, bien qu'il y ait des différences de points de vue entre les marchés, principalement en raison de facteurs culturels, la passion pour le jeu et le désir de se connecter avec des êtres chers étaient des fils conducteurs.

61% ont l'intention de suivre la compétition 2022. C'est principalement parce qu'ils sont fans de football, car 83% continueront à le regarder même si leur équipe nationale est éliminée.

Pour près d'un répondant sur trois, regarder le football à la télévision est un moment de partage avec ses proches et 86 % des Européens déclarent qu'ils regarderont les matchs à la maison sur leur téléviseur.

S'il n'est pas possible de regarder les matchs sur un téléviseur, 60 % d'entre eux envisageront de les regarder sur un appareil mobile

8 % ont l'intention d'acheter un nouveau téléviseur pour cette occasion précise

Comme le révèle l'enquête, les Européens s'intéressent beaucoup au football, 7 sur 10 déclarant suivre habituellement les compétitions internationales et 15 % déclarant même regarder tous les matches. Avec 61% des Européens ayant l'intention de suivre l'événement de 2022, il est clair que le football reste une priorité. Les fans les plus mobilisés semblent résider en Pologne (73 %), en Espagne (71 %) et au Royaume-Uni (68 %).

Parmi les principales motivations pour regarder, il y a le désir de soutenir leur équipe nationale (50 pour cent), ainsi que la passion pour le sport (35 pour cent). Et près d'un cinquième des répondants (18 %) suivront les matchs parce qu'ils sont fans de certaines des stars du football sélectionnées.

De plus, et plus particulièrement, une grande majorité (83 %) continuerait à suivre le match même si leur équipe nationale était éliminée, un sentiment qui se reflète le plus en Pologne (88 %). En revanche, les répondants allemands (19%) et français (17%) sont plus susceptibles de se désintéresser si leur équipe est disqualifiée que ceux des autres pays.

En ce qui concerne les pronostics, les personnes interrogées en Espagne sont les plus confiantes dans les capacités de leur équipe, avec plus de la moitié (51%) évaluant leurs chances de remporter le trophée à 7 ou plus (sur une échelle de 1 à 10). Au contraire, la plupart des répondants britanniques (73%), français (66%), allemands (66%) et polonais (61%) semblent moins confiants et classent leurs chances de remporter le trophée entre 0 et 6 (sur de 10).

Une grande majorité d'Européens (85 %) ont l'intention de regarder la compétition avec quelqu'un d'autre, par exemple avec un partenaire (43 %), des membres de la famille (40 %) ou des amis (39 %). Cette volonté d'être proche de ceux qui partagent une passion pour le sport se traduit par le fait que 86 % des Européens regarderont les matchs de 2022 chez eux sur leur téléviseur.

Mais les résultats ont montré certaines différences culturelles. Les répondants britanniques (30%) et espagnols (28%) choisiront de regarder dans un bar ou un pub s'ils ne regardent pas les matchs à la maison, tandis que les citoyens allemands (35%) et français interrogés (34%) va le regarder à la maison d'un ami à la télévision.

De plus, et notamment, les répondants français semblaient plus investis dans les détails et les résultats des jeux, puisque 35 % ont l'intention de regarder seuls à la maison.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›