Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Le lancement du satellite météorologique européen de nouvelle génération MetOp, prévu samedi depuis la base spatiale russe de Baïkonour (Kazakhstan), va devoir être reporté une nouvelle fois, a annoncé lundi l'organisation européenne Eumetsat, son futur opérateur. Les responsables du vol ont pris leur décision après que l'étage supérieur du lanceur eut subi samedi un choc --qualifié de "léger"-- lors d'une opération de manutention précédant son arrimage à la fusée Soyouz, a-t-on expliqué au siège de l'Agence spatiale européenne (Esa) à Paris. Le nouveau calendrier du lancement pourrait être arrêté mercredi, une fois connues les conclusions des tests engagés. "Ce sera peut-être un décalage de quelques jours, ou plus, en fonction de ce que l'on pourrait trouver", a précisé Brigitte Kolmsee, l'une des porte-parole de l'Esa. Le lancement de MetOp, initialement prévu en juillet, avait déjà du être reporté au 7 octobre après trois essais avortés. Cette fois-ci, la partie supérieure du lanceur --l'étage Fregat, le satellite et la coiffe-- a subi une chute de "quelques centimètres" lors de son transfert sur le train qui devait l'amener au site de lancement, pour y être fixé au reste de la fusée Soyouz chargée de l'emmener en orbite. Tout l'étage a été ramené en salle blanche pour vérification. Un examen visuel n'a pas fait apparaître de problème, mais les responsables de la mission ont jugé essentiel d'enlever la coiffe pour procéder à des tests plus poussés. Les responsables de la mission vont mener une analyse mécanique de fond, tout en tentant d'évaluer le possible impact de l'incident sur les équipements embarqués, a précisé Eumetsat dans son communiqué. Avec ses six mètres de haut et son poids de quatre tonnes, MetOp est le satellite d'observation de la Terre le plus complexe jamais réalisé. C'est la premier d'une série de trois satellites identiques, qui doivent permettre d'améliorer notre connaissance du climat et affiner les prévisions météo. MetOp doit emporter une douzaine d'instruments, dont certains fourniront des données d'une précision inégalée sur l'humidité et la température de l'air, la fonte des glaces et l'accumulation de gaz à effet de serre.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›