Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Christian Estrosi, ministre délégué à l'Aménagement du Territoire, a inauguré hier à Albi, Montpellier et Perpignan 3 des 24 émetteurs TNT supplémentaires qui vont permettre de faire passer sa couverture de 58 à 65% de la population. "L'objectif du gouvernement est que 100% des foyers français aient accès à la télévision numérique terrestre. C'est une question d'équité territoriale", a souligné à Albi le ministre, qui était accompagné du président du conseil supérieur de l'audiovisuel, Dominique Baudis. Pour arriver à cet objectif, de 3 à 5 ans seront nécessaires, a souligné M. Estrosi. En attendant, "il faut lancer d'ici fin 2006 un bouquet satellite sans abonnement reprenant les chaînes gratuites de la TNT", et destiné à compléter la couverture terrestre", a-t-il ajouté.
A noter que dans une interview au Figaro, parue quelques heures avant, le ministre délégué à l'Aménagement du territoire, Christian Estrosi annonce le contraire : « Le satellite va permettre à la TNT de toucher tous les Français d'ici à quatre mois ». Cette déclaration confirme notre information sur le retard de l'arrivée du bouquet satellite de la TNT , prévu initialement par le même ministre "avant la fin de l'année 2006" (déclaration de mars 2006). Il faudrait donc que le ministre arrête de prendre les télespectateurs pour des "imbéciles" en déclarant le soir le contraire de ce qu'il dit le matin ! Avec de telles déclarations nous ne savons donc toujours pas quand arrive le bouquet satellite de la TNT : fin 2006 ou mars 2007 ?
Dans cette interview au Figaro le ministre poursuit: "tous les Français ne sont pas logés à la même enseigne. Il existe des zones qui ne seront jamais accessibles par le satellite, comme d'autres qui ne le seront pas via les émetteurs terrestres. Il faut donc pouvoir disposer des deux modes de diffusion afin de servir tous les Français de manière équitable. Cette couverture rapide de la population est aussi un signe fort : elle va inciter le téléspectateur à s'équiper en matériel numérique. Enfin, ce double délai permet une transition en douceur, il laisse le temps aux gens de se convertir à leur rythme." Il poursuit : " Le prix d'acquisition de cette parabole est peu onéreux. Par ailleurs, la loi qui sera bientôt discutée par le Sénat prévoit un dispositif d'aide aux plus démunis. Une première enveloppe de 5 millions d'euros devrait être bientôt disponible. De plus, beaucoup de villes et de villages français sont entièrement câblés. Si cela est nécessaire, les collectivités locales peuvent donc financer des paraboles permettant de desservir leur commune en totalité à moindre frais". Quant au choix du satellite il ne veut pas s'engager :" Je ne peux être qu'un médiateur dans cette affaire. Aux chaînes de décider en sachant que la solution choisie doit permettre la diffusion des 24 décrochages régionaux de France 3, et qu'elle doit être évolutive pour accueillir la haute définition. Une décision devrait être prise d'ici à trois semaines."
Partager sur :
Pour en savoir plus sur la télévision numérique terrestre en France :
TNT | TNT HD | Les chaînes TNT gratuites | Les chaînes TNT payantes
Trouver un antenniste près de chez vous | L'actualité de la TNT

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›