Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Le groupe Canal+, qui détient jusqu'en 2008 les droits de diffusion de la Ligue 1 de football, est "prêt à remettre des moyens très importants dans l'acquisition des droits" de matches de football, indique son président Bertrand Méheut dans un entretien au Monde daté de vendredi. "Pour Canal+, le produit football est absolument essentiel. Je ne changerai pas ma stratégie. Nous sommes prêts à remettre des moyens très importants dans l'acquisition des droits", déclare M. Méheut. Interrogé sur le recours gracieux déposé par la Ligue de football professionnel (LFP) auprès du Premier ministre contre la fusion en cours de finalisation entre Canal+ et TPS, M. Méheut "n'ose pas imaginer que la LFP utilise cette procédure pour faire pression sur le gouvernement de façon à faire modifier en sa faveur le décret qui régit les droits du football" (ndlr: décret du 15 juillet 2004 sur la vente des droits de la LFP). La LFP a déposé ce recours gracieux car elle estime que ce décret la place "dans une position d'asymétrie concurrentielle par rapport à l'entité fusionnée". Avant la fusion, la concurrence entre Canal+ et TPS pouvait faire monter les enchères dans l'acquisition des droits. Soulignant que la concurrence qui existait entre Canal+ et TPS avait placé la France "dans une situation particulière" rendant les droits du football "plus chers qu'ailleurs", M. Méheut estime que malgré la fusion, "il y aura de la concurrence" car "l'attractivité du football est telle que celle-ci pourra susciter des appétits qu'on ne soupçonne pas aujourd'hui". Evoquant la concurrence des opérateurs distributeurs de télévision par ADSL, M. Méheut relève qu'"en Belgique, en Allemagne, aux Pays-Bas, les droits sont passés d'un éditeur de chaînes à un distributeur". Le recours gracieux de la LFP n'est pas suspensif et n'entrave pas le processus de fusion TPS-Canal+, mais il prolonge de deux mois la possibilité pour la Ligue de déposer un recours en contentieux. En décembre 2004, le groupe Canal+ avait décroché auprès de la LFP l'intégralité des droits de retransmission de la Ligue 1 de football pour trois saisons, de 2005 à 2008, et pour la somme record de 600 millions d'euros en moyenne par saison, après que TPS avait proposé un prix nettement inférieur.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›