Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Le vote des députés européens assouplissant les règles pour la publicité à la télévision "sacrifie les consommateurs", et particulièrement les enfants, "sur l'autel de la publicité", estime l'UFC-Que Choisir. Le Parlement européen a approuvé à Strasbourg en première lecture le projet de directive "Télévision sans frontières" qui assouplit notablement les règles pour la publicité, notamment dans les émissions pour enfants. La publicité pour les aliments sucrés, gras ou salés sera autorisée dans les émissions pour enfants et le délai entre chaque page de publicité sera réduit à 30 minutes (au lieu de 45 minutes aujourd'hui) dans les films de fiction et les séries télévisées, les émissions pour enfants et les informations, a décidé le Parlement, dominé par les libéraux. L'UFC (Union fédérale des consommateurs) souligne que les députés se sont "contentés de recommander la mise en place de codes de bonnes pratiques publicitaires, alors même que ces systèmes ont déjà démontré leur inefficacité dans plusieurs pays européens, dont la France". L'association demande au gouvernement "d'interdire au niveau français la diffusion des publicités pour les produits les plus gras et les plus sucrés lors des programmes pour enfants". En Grande-Bretagne, le régulateur des télécommunications (Ofcom) a annoncé que la publicité pour les produits alimentaires trop gras, sucrés ou salés serait bannie l'an prochain des programmes télévisés destinés aux enfants de moins de 16 ans. La Grande-Bretagne est le pays qui compte le plus grand nombre d'obèses en Europe. Selon une étude publiée en octobre par le ministère de la Santé, 23% des Britanniques sont obèses, contre par exemple 8% des Italiens, 9% des Français ou 12% des Allemands.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›