Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le nouveau satellite français d'observation de la Terre SPOT-5, en orbite depuis le mois de mai dernier, vient d'être mis par le Centre national d'études spatiales (CNES) à la disposition de la société SPOT-Image qui en assurera l'exploitation commerciale. Lancé le 3 mai 2002 par une fusée Ariane-4, le satellite a subi avec succès les tests nécessaires à sa mise en service opérationnel. Depuis sa mise sur son orbite polaire, à quelque 830 km d'altitude, SPOT-5 (Satellite pour l'observation de la Terre) a transmis 23.000 images à l'aide de deux instruments, HRG (Haute résolution géométrique) et HRS (Haute résolution stéréoscopique). Les essais d'un "instrument passager", Végétation-2, destiné à poursuivre l'étude des écosystèmes planétaires entamée en 1998 par le premier exemplaire de cet appareil embarqué sur SPOT-4, doivent se terminer en novembre. SPOT-5 assure la continuité du système SPOT avec des performances nettement améliorées: balayage de 60 km par 60, résolution d'images à 2,5 mètres, images stéréoscopiques. Les autres satellites SPOT 1, 2 et 4 fonctionnent toujours : en orbite depuis 1986, SPOT-1 est actuellement en veille mais pourrait être réactivé si besoin. Le programme SPOT a été mis en place par le CNES, conjointement avec la Suède et la Belgique. L'Union européenne et l'Italie les ont rejointes pour le développement de Végétation. SPOT-Image est l'opérateur commercial du système.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public