Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Par Frédéric SCHMITT, le

TF1 censure le dessin animé « Miraculous: les aventures de Ladybug et Chat Noir »

Pourquoi TF1 a coupé plusieurs séquences du dessin animé « Miraculous: les aventures de Ladybug et Chat Noir » diffusé sur son antenne ?

C'est la question que l'on peut se poser en découvrant les séquences qui ont été supprimées dans la version françaises en comparaison à la version anglaise. Les passages supprimés, relevé par « Fenarinarsa » sur le réseau social Twitter, montrent un personnage du dessin animé (la mère du personnage principal) aux prises avec contrôleur de de bus parisien pour le moins zélé, puis, d'un agent de police et pour finir d'un groupe de policiers en armures qui finiront pas l'embarquer.

Dans un premier temps, Thomas Astruc, le réalisateur de la série, a répondu que c'était à TF1 qu'il fallait demander la raison de suppression des 3 minutes de la scène ou la mère, d'origine asiatique, est malmenée. En parallèle, le Figaro a interrogé TF1, qui n'a pas répondu.

C'est Thomas Astruc qui a du répondre en expliquant « Le but de cet épisode était de montrer les mécaniques qui peuvent conduire à une injustice. En aucun cas, et j'insiste dessus, il ne s'agissait de montrer une mauvaise image d'une institution. Pourquoi? Parce qu'on s'adresse à des enfants. Nous devons montrer une bonne image des institutions parce qu'ils doivent pouvoir avoir confiance en elles. Pas pour des raisons idéologiques, mais parce qu'un enfant doit pouvoir se dire qu'en cas de problème, il peut aller voir un représentant d'une institution. "Je pense que l'épisode évite bien cet écueil, ne dit pas bêtement policier=méchants, mais montre comment lorsqu'une personne devient détentrice d'une autorité quelconque, il y a la possibilité d'un abus de pouvoir si cette autorité est utilisée sans discernement ».

Problème : la censure de la scène complète par TF1 retire tout le sens de cet épisode. Pour Thomas Astruc, TF1 a joué la carte de la prudence afin de ne pas avoir les institutions sur le dos si ces dernières se sentaient attaquées ou si la chaîne a jugé que la scène était trop compliquée à comprendre.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU d'Angers
Concession de service pour la gestion du service de télédistribution et téléphonie patient (offre multimédia patient).
» Voir l'avis de concession de service public