Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

L'Institut national de l'audiovisuel (INA) français a fait don mardi à la télévision afghane de 50 heures de programmes documentaires sur l'histoire de l'Afghanistan. Parmi ces archives, remises au ministère afghan de la Culture à l'occasion d'une cérémonie au lycée franco-afghan Esteqlal de Kaboul, figure notamment le premier documentaire sur l'Afghanistan diffusé par la télévision publique française, en 1961. "Nous rendons ainsi aux Afghans leur histoire, nous leur donnons un miroir de leur passé", a affirmé le président de l'INA Emmanuel Hoog. L'INA, qui archive en France tous les programmes audiovisuels publics, a achevé la mise en place des matériels nécessaires à la restauration des archives audiovisuelles afghanes, a indiqué M. Hoog. L'INA est engagée depuis juillet 2002 dans un vaste programme de coopération avec la télévision afghane et deux producteurs publics de cinéma, Afghan Films et Ariana, créée par le défunt commandant Ahmad Shah Massoud, pour la sauvegarde des archives audiovisuelles. Des équipements pour le visionnage et le transfert sur supports numériques de près de 19.000 heures de films d'archives ont été mis à disposition des trois groupes par l'INA. "Aujourd'hui tout est en place. Le personnel afghan a été formé par les équipes de l'INA. Plus de deux tonnes de matériels ont été acheminées à Kaboul et installées pour permettre la numérisation des archives audiovisuelles", a expliqué M. Hoog. "Nous mènerons régulièrement quelques missions d'accompagnement pour assurer le suivi du provessus et la maintenance de ces matériels", a précisé le dirigeant de l'INA. Le documentariste français Christophe de Ponfilly, auteur-réalisateur de plus de douze films sur l'Afghanistan - dont "Massoud l'Afghan" -, a également remis à Afghan Films, Ariana, à la Fondation Massoud et au ministère de la Culture une adaptation en dari de dix de ses films. "Je donne ces films afin que jamais vous n'oubliez votre passé. Comme vous nous avez fait confiance pour vous filmer, désormais nous vous faisons confiance pour diffuser ces films qui appartiennent à votre histoire", a affirmé le réalisateur.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›