Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

Les journaux londoniens s'en prennent ce lundi à la BBC qui a provoqué, la veille, un coup de théâtre en révélant que le Dr Kelly était bien la "source principale" qui a permis à un de ses journaliste d'affirmer que le dossier du gouvernement sur l'armement irakien avait été "gonflé". Le Guardian (centre-gauche) affirme que la BBC, avant que le nom du Dr Kelly soit cité dans cette affaire, a refusé une proposition pour mettre fin à la polémique l'opposant au gouvernement. La BBC à rejeté le compromis, étant déterminé à ne pas lâcher prise dans la bataille avec le directeur de la Communication du Premier ministre Tony Blair, Alastair Campbell, mis en cause dans la polémique sur l'entrée en guerre de son pays contre l'Irak. La prise de position de la BBC visant à défendre son journaliste Andrew Gilligan et son insistance selon laquelle Kelly était la seule source d'information signifiait bien que la chaîne accusait effectivement l'expert de mentir, estime de son côté le Daily Mirror (droite). "Soit, le Dr Kelly a menti aux députés quand il a déclaré ne pas être la seule source, soit M. Gilligan a forcé ses propres informations", poursuit le quotidien. Le Sun, le tabloïde britannique à plus grand tirage, critique vivement le journaliste de la BBC le qualifiant de "rat", et titrant "l'homme de la BBC s'enfonce encore plus en qualifiant de menteur un docteur mort". Pour le Financial Times, quotidien des milieux d'affaires l'aveu de la BBC, reconnaissant que Kelly a été la seule source d'information, devrait permettre à Blair de faire face à la pire crise politique de sa carrière. "Certains veulent la tête de Campbell, d'autres celle de la BBC et de préférence celle de Gilligan", estime le journal. Enfin le ministre britannique des relations avec le Parlement Robin Cook, qui avait claqué la porte du gouvernement en raison de la crise irakienne, réclame dans l'Independent (centre gauche) non seulement l'ouverture d'une enquête judiciaire sur la mort de Kelly, mais aussi sur le bien-fondé de l'entrée en guerre de la Grande-Bretagne contre l'Irak.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›