Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Kudelski, le propriétaire des contrôles d'accès Nagravision, a demandé l'interdiction d'un modèle de terminal, supposé être « free to air » mais qui est un peu trop « free » car il comprend des dispositifs électroniques permettant de pirater le bouquet allemand Premiere. Kudelski a déposé plainte auprès d'un tribunal de grande instance de Francfort qui lui a donné raison. Dans un jugement daté du 27 août 2008, il interdit à la société Heinrich Zehnder GmbH, un des principaux importateurs de décodeurs "free-to-air" en Allemagne, "d'importer, posséder ou mettre sur le marché un modèle de décodeur contenant un dispositif électronique qui rend possible le piratage des systèmes d'accès conditionnel pour capter des programmes d'opérateurs de télévision payante de façon illégale". Zehnder GmbH a de la chance de ne pas avoir à payer d'amende ou même subir une condamnation plus sévère pour piratage. Par contre, il a intérêt à obtempérer car sinon il devra payer une amende de 250.000 euros ou même risquer une peine de prison en cas non respect du jugement. Pour Kuldelski, c'est un signal clair destiné aux importateurs et vendeurs qui doivent s'assurer que les produits qu'ils vendent ne comportent pas de processus donnant accès aux programmes illégalement.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
49,54 €
91,80 €
54,90 €
51,99 €
44,99 €
34,39 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public