Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Les réclamations des consommateurs français ont grimpé de 6,7% au premier semestre 2008 par rapport au second semestre 2007, la téléphonie et internet restant le secteur qui suscite le plus de mécontentement, selon un baromètre de la DGCCRF. Au premier semestre, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a enregistré 70.005 réclamations contre 65.624 le semestre précédent, selon ce baromètre semestriel publié pour la deuxième fois. Sur la période, le secteur de la téléphonie et d'internet a concentré le plus grand nombre de demandes (28,3%), devant les produits de grande consommation non-alimentaires (23,5%) et les service à domicile (12,2%). Par rapport au semestre précédent, "il n'y a pas de gros changements", a commenté Luc Chatel, secrétaire d'Etat à la consommation lors de la présentation de ce baromètre. "Les mêmes secteurs arrivent en tête". Tous secteurs confondus, les consommateurs contestent le prix (9%) ou se plaignent de l'inexécution de la prestation (13%), de publicité mensongère (8%), de la non prise en compte d'une demande de résiliation (7%), d'un problème de livraison (6%). Alors que les Français sont très préoccupés par leur pouvoir d'achat, les demandes portant sur la contestation des prix ont bondi de 43% d'un semestre à l'autre. Par ailleurs, 10 entreprises concentrent près de 25% des réclamations et parmi elles, sept appartiennent au secteur des télécoms ou d'internet. A noter qu'un groupe audiovisuel est entré dans ce classement lors du 1er semestre et qu'un grand distributeur en est sorti, a détaillé M. Chatel sans donner plus de précisions. La vente à distance, qui ne représente que "2% des canaux de distribution" a rappelé le secrétaire d'Etat, représente 40% des plaintes sur les produits de grande consommation. Pour les ventes à distance, "internet et la téléphonie posent le plus de problème", a relevé Luc Chatel. L'objectif de ce baromètre "n'est pas de stigmatiser tel ou tel secteur mais de faire en sorte que les relations entre les consommateurs soient meilleures", a-t-il expliqué.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
69,72 €
23,87 €
35,64 €
89,33 €
30,00 €
69,90 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public