Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Par Carlos PIRES, le

Thales va construire la constellation haut débit de Telesat

Si vous trouvez que l'espace est déjà bien encombré, cette nouvelle va vous ravir !

Le groupe Thales Alenia Space indique avoir signé un accord avec l'opérateur de satellites Telesat pour assurer la maîtrise d'œuvre de Lightspeed, son réseau basé sur une flotte initiale de 298 satellites en orbite basse (LEO).

Le réseau offrira une connectivité de plusieurs Térabits par seconde dans le monde entier pour des services professionnels sécurisés à faible latence et haut débit.

Cette constellation en orbite basse repose sur une architecture innovante et des technologies de nouvelle génération, fournissant un très haut niveau de performance et de flexibilité dans l'allocation des capacités. Elle combine des équipements avancés à bord des satellites - antennes actives capables de repositionner dynamiquement les faisceaux jusqu'à un millier de fois par seconde, puissants processeurs capables de traiter de multiples largeurs de bande, liaisons laser inter satellites pour assurer une couverture de service sur l'ensemble du globe - et une combinaison de logiciels à la fois sol et bord assurant une exploitation maximale des ressources du système.

La flexibilité de cette architecture est un facteur essentiel de sa compétitivité, en permettant l'optimisation de la capacité allouable vis-à-vis de la demande, cette dernière pouvant varier sensiblement dans le temps et l'espace, notamment entre les zones de forte densité comme les aéroports et les zones moins denses comme les campagnes. Les interconnexions par liaison optique laser entre les satellites de la constellation fourniront un maillage recouvrant l'intégralité de la surface du globe, y compris au-dessus des océans et des pôles, tout en offrant un haut niveau de sécurité de service de bout en bout. Ces liaisons optimisent également le segment sol en réduisant le nombre de stations sol et en offrant plus de liberté quant à leur implantation, ainsi que la possibilité de les déployer au gré de la montée en puissance du réseau.

Les premiers satellites devraient être prêts à être lancés dans deux ans.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›