Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Iliad, maison mère du fournisseur d'accès internet Free, a dégagé en 2005 un bénéfice en hausse de près de 70%, supérieur aux attentes, et a annoncé qu'il continuerait sur sa lancée en 2006 avec pour objectif de dépasser les 2 millions d'abonnés ADSL. Porté par ces bons résultats, le titre bondissait de 7,54% à 15H07 à la Bourse de Paris, à 62,05 euros, dans un marché en progression de 0,31%. Le consensus de Factset JCF tablait sur un Ebitda (résultat brut d'exploitation) de 211 millions d'euros, inférieur aux 224 millions enregistrés par Iliad. De même, le consensus misait sur un bénéfice net de 59 millions d'euros pour près de 69 millions annoncés finalement. "Nous sommes le seul opérateur alternatif avec un bénéfice net et un free cash flow positif (autofinancement disponible, ndlr) en France et en Europe", a affirmé mercredi Michaël Boukobza, directeur général du groupe, lors d'une conférence de presse pour la publication des résultats annuels. Iliad a dégagé un flux de trésorerie disponible légèrement supérieur à 18 millions d'euros en 2005, au-dessus des prévisions du groupe, qui visait un free cash flow en équilibre pour 2005. Le chiffre d'affaires, déjà annoncé, a progressé de plus de 47% pour s'établir à 724,2 millions d'euros. Pour 2006, le groupe va rester "concentré sur sa stratégie de croissance rentable", a souligné Olivier Rosenfeld, directeur financier. Le but du groupe est "de rester premier opérateur alternatif haut débit en France" et il se fixe "comme nouvel objectif de dépasser les 2 millions d'abonnés ADSL à fin 2006". En décembre dernier, Free comptait près de 1,6 million d'abonnés. Les activités internet, qui concentrent 80% du chiffre d'affaires d'Iliad, feront l'objet de toutes les attentions du groupe. "Nous restons totalement concentrés sur l'ADSL (haut débit par le téléphone) et le dégroupage", a déclaré M. Boukobza, qui compte ainsi profiter de la croissance du marché haut débit en France. 150 millions d'euros vont être investis dans le développement du réseau pour 2006 et 2007, pour l'extension des offres de "triple-play" (internet, téléphone et télévision) selon le groupe, dont le réseau de fibre optique s'étendait fin 2005 sur 22.600 km. La sortie d'une nouvelle freebox est prévue pour septembre 2006, a confirmé M. Boukobza, qui n'a pas souhaité apporter plus de détails sur ce nouveau boîtier, précisant seulement qu'il permettrait la réception de programmes en haute définition. Considéré depuis l'émergence de l'internet en France comme le "trublion" du secteur, Free continuera à mettre l'innovation "au coeur de sa stratégie", a ajouté le dirigeant. Revendiquant la place de premier opérateur de téléphonie sur internet (VoIP) en France et en Europe avec 1,3 million d'abonnés, M. Boukobza a évoqué "l'acte de décès de la téléphonie traditionnelle", par opposition au succès rencontré par la téléphonie sur internet, une opinion partagée par l'ensemble du secteur y compris par l'opérateur historique France Télécom. Enfin, Free mise aussi sur le développement de la télévision sur l'ADSL. Fin 2005, le fournisseur d'accès à internet comptait 1,1 million d'abonnés à ses services audiovisuels, un chiffre qui devrait croître cette année avec une offre de vidéo à la demande en partenariat avec Canal+.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU Lyon
Concession de services publics : prestations de communication multimedia pour les patients : télévision connectée, accès internet, téléphonie et services associes.
» Voir l'avis de concession de service public