Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS
Par Frédéric SCHMITT, le

La course aux exclusivités relance le piratage

Après avoir baissé pendant plusieurs années, le piratage des contenus audiovisuel repart à la hausse, selon une étude de la société Sandvine spécialisée dans les équipements réseaux.

Selon cette étude, il semblerait que les accords d'exclusivité des contenus (cinéma, séries, sports, etc) poussent des abonnés à rechercher les contenus que leurs opérateurs ne peuvent pas leur proposer. Ils se tournent principalement vers les services de streaming illégaux.

Parmi les autres informations intéressantes de cette étude, on apprend par exemple que la vidéo représente désormais 58 % du trafic global d'Internet, et Netflix représente à lui seul 15 % de ce pourcentage.

Le partage de fichiers utilisant le protocole BitTorrent repart également à la hausse. Il représente 3 % de la globalité des téléchargements par Internet. BitTorrent est toutefois également utilisé à des fins légales par de nombreux services.

En Europe, et notamment en France, les accords d'exclusivité signés pour les grandes compétitions sportives pose un nouveau problème aux fans de sport. En effet, un fan de football devra s'abonner à plusieurs services pour pouvoir suivre les différents championnats, et la facture mensuelle grimpe au delà des 60 euros pour un fan du ballon rond qui s'abonnerait à toutes les offres. Nombre d'entre eux se tournent vers le piratage et les offres de streaming illégales pour voir les compétitions que leur opérateur ne propose pas.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Produits relatifs
99,99 €
74,99 €
103,04 €
94,00 €
78,99 €
96,99 €
  
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHR Metz Thionville
Concession de service public pour la gestion et l'exploitation du service de télévision, téléphone et multimédia aux patients pour le CHR de Metz-Thionville, le CH de Briey et le CH de Boulay.
» Voir l'avis de concession de service public