Piratage
 

Italie : premières offres IPTV illégales bloquées

Carlos PIRES
6 février 2024 à 22h31  
1

Les mesures anti-piratage commenceraient à faire leur effet en Italie.

Le week-end dernier, la plateforme Piracy Shield a bloqué, dans les 30 minutes qui ont suivi l'alerte, 65 DNS et 8 adresses IP qui diffusaient illégalement les matchs de la 23ème journée du championnat de football italien (Serie A).

La législation, adoptée en juillet 2023, prévoit qu'à l'occasion de la retransmission d'un événement sportif en direct (matchs de championnat de football ou grand prix de Formule 1 par exemple), les titulaires de droits peuvent accéder à Piracy Shield pour signaler le blocage des services.

Les fournisseurs d'accès Internet, ayant reçu automatiquement le ticket créé par le propriétaire, peuvent procéder à la mise hors tension du site piraté dans un délai de 30 minutes.

L'utilisateur est ensuite dirigé vers une page préparée par Agcom, l'autorité italienne des communications, dans laquelle il est précisé que « l'accès à ce site, qui a diffusé illégalement un contenu protégé par le droit d'auteur, a été désactivé conformément à une disposition de l'Autorité ».

Piracy Shield vise à contrecarrer efficacement une entreprise illégale qui porte préjudice à l'industrie de la culture, du sport et du divertissement.

1 commentaire

m
merinos - Il y a 26 jours
un DNS est un annuaire.

c'est-à-dire qu'il met en rapport un nom de domaine avec une adresse IP... point barre, ou presque.
éventuellement, il répond "n'existe pas", affiche une page d'avertissement (comme le DNS anti-vilains de Swisscom) ou affiche une page de blocage (comme Yandex avec son DNS anti-Q), mais c'est tout!

un exemple: https://www.dns0.eu
Commentaire modifié le mercredi 7 février 2024 à 13:37.

Connectez-vous ou devenez membre pour participer et profiter de nombreux autres services.