SpaceX
 

Nouvelle enquête à charge contre SpaceX : nouvelle tentative de déstabilisation ?

Frédéric SCHMITT
24 avril 2024 à 23h43  
3

Les taux de blessures dans les installations de SpaceX auraient continué de dépasser la moyenne du secteur en 2023, selon un examen par Reuters des données de sécurité communiquées aux régulateurs américains par l'entreprise spatiale américaine leader fondée par Elon Musk.

Les dossiers de 2023, récemment divulgués par l'Occupational Safety and Health Administration, montrent également que les taux de blessures dans certaines installations de SpaceX auraient augmenté par rapport à ceux que l'entreprise avait signalés en 2022.

Dans son usine de fabrication et de lancement de Brownsville, au Texas, par exemple, SpaceX a signalé 5,9 blessures pour 100 travailleurs, dépassant son taux de 4,8 blessures en 2022 et dépassant la moyenne de l'industrie spatiale de... 0,8. Le taux élevé de blessures dans l'entreprise l'année dernière a fait l'objet d'une enquête de Reuters qui a révélé qu'au moins 600 travailleurs avaient été blessés, jusqu'à présent, dans l'entreprise de fusées et de satellites. SpaceX compte 12 000 salariés.

Ces blessures, selon Reuters, ont entraîné des membres écrasés, des d'amputations (8, sans préciser si c'est une phalange ou une jambe), des blessures graves à la tête et un décès.

« La NASA devrait se préoccuper de la qualité du travail », a déclaré David Michaels, ancien administrateur de l'OSHA et aujourd'hui professeur à l'Université George Washington. Des taux de blessures élevés, a-t-il ajouté, peuvent être « un indicateur d'une mauvaise qualité de production ».

Depuis quelques mois, SpaceX fait l'objet d'attaques de plusieurs médias et de tentatives de déstabilisation. Les chiffres avancés par ce rapport sont à peine plus élevés que ceux des autres entreprises alors que SpaceX est nettement plus productive que l'ensemble de ses concurrents. Il est alors assez simple de conclure que derrière ces rapports de médias se cachent des manœuvres politiques et économiques.

3 commentaires

M
Maxdumoun - Il y a 1 mois
C'est sûr que si on bosse pour Space X, on ne se tourne pas les pouces.
Il faudrait aller voir du côté de chez Boeing..... peut être que c'est mieux.

Certes il y a des activités plus accidentogénes que d'autres, mais les accidents du travail sont très souvent dûs aux non respects des règles de sécurité de la part des ouvriers.
Frédéric Schmitt - Il y a 1 mois
C'est surtout que le rapport de Reuters montre finalement que leur taux d'accident de SpaceX a été quasi identique à la moyenne tout en accablant l'entreprise.

Les stats nationales US (manufacture) montre qu'il y a des décès tous les ans dans les entreprises de cette envergure.
M
Maxdumoun - Il y a 1 mois
Oui c'est tout à fait du même niveau.

Connectez-vous ou devenez membre pour participer et profiter de nombreux autres services.