Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique
Par Emmanuel LANGLOIS, le

L'Ouganda lancera son premier satellite en septembre

L'Ouganda se prépare à lancer son premier satellite en septembre 2022. Le satellite, PearlAfricaSat-1, est la dernière mission du projet Joint Global Multi-Nation Birds Satellite.

Matia Kasaija, ministre des Finances, de la Planification et du Développement économique, a déclaré que le lancement se ferait en collaboration avec la National Aeronautics and Space Administration (NASA) des États-Unis.

La station, située dans les installations de Mpoma où l'Ouganda possède déjà deux antennes, servira de centre d'opérations et de communications pour les satellites lancés par le gouvernement et les universités. Les antennes existantes sont associées aux satellites d'Intelsat pour l'océan Atlantique et l'océan Indien.

L'Ouganda a déjà investi des ressources importantes pour développer la technologie. Le pays a engagé 2 millions de dollars pour la technologie, la recherche et le développement et 200 000 dollars supplémentaires pour améliorer les infrastructures de Mpoma.

L'Ouganda a signé l'accord de recherche collaborative avec l'Institut de technologie de Kyushu (Kyutech), au Japon. L'accord impliquait l'inscription et le perfectionnement de trois ingénieurs diplômés pour concevoir, construire, tester et lancer le premier satellite pour l'Ouganda.

Les missions principales de PearlAfricaSat-1 sont une charge utile de caméra multispectrale. La mission de la caméra multispectrale fournira des images d'une résolution d'environ 20 mètres pour l'Ouganda afin de faciliter l'analyse de la qualité de l'eau, de la fertilité des sols, de l'utilisation et de la couverture des terres. Le satellite jouera un rôle vital dans les opérations pétrolières et gazières en surveillant l'oléoduc de pétrole brut d'Afrique de l'Est. Cela permettra des prévisions météorologiques précises en recueillant des données de capteurs à distance pour prévoir les glissements de terrain et la sécheresse. Une fois le satellite en orbite, une station au sol ougandaise surveillera son état de santé pendant quelques jours avant de commencer à exécuter sa mission.

Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
CHU d'Angers
Concession de service pour la gestion du service de télédistribution et téléphonie patient (offre multimédia patient).
» Voir l'avis de concession de service public