ARCOM
 

Les nouvelles recommandations de l'Arcom pour réduire l'empreinte environnementale du numérique

Carlos PIRES
15 septembre 2023 à 09h47  
3

L'Arcom a publié des recommandations concernant l'article 26 de la loi visant à réduire l'empreinte environnementale du numérique.

Ces recommandations s'adressent aux services de télévision, aux services de médias audiovisuels à la demande et aux plateformes de partage de vidéos.

Elles visent à informer les consommateurs sur l'impact environnemental lié à l'utilisation de ces services en raison de la consommation de données qu'elle génère, notamment en termes de consommation d'énergie et d'émissions de gaz à effet de serre.

Ces recommandations comprennent la publication d'informations sur l'impact environnemental, la diffusion d'une campagne de communication commune, l'accès aux réglages des paramètres de qualité de l'image, et la mise en place d'une méthodologie commune de calcul de l'impact environnemental des usages audiovisuels.

Les éditeurs de services de télévision et de médias audiovisuels, ainsi que les opérateurs de plateformes de partage de vidéos sont également tenus d'informer l'Arcom des actions mises en œuvre pour mettre en place ces recommandations et de fournir des indicateurs chiffrés pour évaluer leur efficacité.

Ces mesures visent à sensibiliser (et pourquoi pas culpabiliser) les utilisateurs aux impacts environnementaux de leurs habitudes de consommation numérique, dans un contexte où le numérique représenterait une part significative de l'empreinte carbone des Français.

L'article 26 de la loi du 15 novembre 2021 visant à réduire l'empreinte environnementale du numérique en France dispose que l'Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom), en lien avec l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep) et l'Agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie (ADEME), « publie une recommandation quant à l'information des consommateurs par les services de télévision, les services de médias audiovisuels à la demande et les services de plateforme de partage de vidéos, définis à l'article 2 de la loi n° 86-1067 du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication, en matière de consommation d'énergie et d'équivalents d'émissions de gaz à effet de serre de la consommation de données liée à l'utilisation de ces services, en tenant compte notamment des modalités d'accès à ces contenus et de la qualité de leur affichage ».

Sur son site, à la page de ce communiqué, l'Arcom diffuse une vidéo avec musique et texte non parlé (donc inaccessible aux non voyants) et parfaitement inutile puisqu'elle n'apporte rien de plus au texte publié. Au delà de la dépense d'énergie inutile à sa conception, et des frais afférant payés par le contribuable, sa diffusion est également une source de gaspillage d'énergie et d'émissions de gaz à effet de serre.

3 commentaires

k
k
kiki37 - Il y a 10 mois
k
kiki37 - Il y a 10 mois
Bon , le système s'entête à ne surligner qu'une partie du lien .
Mieux vaut faire un copier/coller pour arriver au bon post. 😉

Connectez-vous ou devenez membre pour participer et profiter de nombreux autres services.