Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le ministre de la Culture et de la Communication, Jean-Jacques Aillagon, a estimé hier "inévitable" d'ouvrir certains secteurs interdits de publicité à la télévision. "Nous sommes le seul pays d'Europe dans une position aussi restrictive. C'est une position sur laquelle nous ne pouvons tenir indéfiniment", a-t-il souligné lors d'une conférence de presse au ministère. Le "front du refus" n'est "pas tenable", a-t-il renchéri. En marge de la conférence de presse, le ministre a indiqué qu'il commencerait par les secteurs du cinéma et de l'édition, les deux autres étant la presse et la grande distribution. Le ministre a déclaré disposer d'un "délai supplémentaire jusqu'au 7 septembre prochain" pour répondre à la Commission européenne. "Cela nous permettra d'améliorer, d'amplifier la consultation sur ce sujet", a t-il assuré. La Commission a récemment engagé une procédure d'infraction contre la France, enjoignant à Paris de s'expliquer sur son interdiction de toute publicité télévisée pour la distribution et les médias. Elle était saisie d'une plainte déposée à Bruxelles contre le décret de 1992 qui avait introduit cette disposition.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public