NASA
 

La NASA rate son premier retour sur la Lune

Frédéric SCHMITT
8 janvier 2024 à 22h40  
1

La United Launch Alliance (ULA) a réussi le lancement de sa toute nouvelle fusée Vulcan, transportant un rover destiné à atterrir sur la Lune.

Cette nouvelle fusée Vulcan vise à remplacer les anciens modèles Atlas V et Delta IV Heavy. Cependant, le développement de Vulcan a connu des retards et des complications, notamment à cause de la livraison tardive des moteurs BE-4 de Blue Origin, essentiels pour son premier étage.

Le lancement s'est déroulé ce 8 janvier, depuis le site de lancement 41 de la base de Cap Canaveral. La mission embarquait deux charges utiles principales : le module lunaire Peregrine d'Astrobotic - Mission One Peregrine - et la mission commémorative Celestis Memorial Spaceflights Enterprise.

Nom de code de cette mission : Cert-1. Une seconde mission, Cert-2, est prévue pour finaliser la certification par l'US Space Force. De plus, une mission de sécurité nationale américaine est attendue pour cet été.

Mais si tout avait bien commencé, le module Peregrine à connu un problème peu après sa séparation du lanceur et malgré des tentatives pour sauver la mission, l'équipe d'Astrobotic a finalement communiqué la mauvaise nouvelle : la sonde n'aura pas assez de carburant pour accomplir sa mission.

Le maximum va être fait pour sauver les meubles en réalisant malgré tout des expériences mais tous ces efforts se sont soldés par un échec.

Nous n'étions pas optimistes sur les chances de réussite de cette mission, comme nous l'ecrivions le 2 janvier dernier. Retourner sur la Lune semble bien compliqué pour la Nasa...

1 commentaire

k
kiki37 - Il y a 3 mois
"mais tous ces efforts se sont soldent par un échec."
Bonjour
... se sont soldés par un échec
ou
... se soldent par un échec
😉

Connectez-vous ou devenez membre pour participer et profiter de nombreux autres services.