Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Antennistes
Icon Facebook Icon Twitter Icon Rss
Bouton Newsletter TS

Le retour sur Terre des six astronautes de la navette spatiale américaine Atlantis a été reporté à jeudi en raison de mauvaises conditions météorologiques sur la Floride et la découverte d'un objet non identifié, flottant sous l'orbiteur. Un atterrissage de la navette était à l'origine prévu mercredi. La caméra dans la soute qui filmait la Terre "a montré un petit objet noir qui évolue clairement sur une orbite parallèle à celle de la navette spatiale", a expliqué Wayne Hale, le responsable du programme de la navette lors d'une conférence de presse. Il pourrait s'agir d'"une chose sans conséquence (...) comme un morceau de glace comme nous en avons déjà vu avant ou quelque chose de plus sérieux qui requiert notre attention", a-t-il poursuivi. "Cet élément, combiné à une météo défavorable pour un atterrissage demain (mercredi) ont conduit les responsables de la mission à recommander de rester un jour de plus sur orbite et utiliser notre temps pour nous assurer du bon état de l'orbiteur", a expliqué Wayne Hale. Le responsable du programme de la navette a aussi expliqué, en réponse à une question, qu'il n'y avait aucun moyen d'estimer la taille de cet objet à partir de l'image. "L'objet mesure deux pixels sur l'écran de télévision et il n'y a absolument aucun moyen d'estimer sa distance de la caméra", a-t-il dit. "Cela pourrait être quelque chose de petit situé près ou quelque chose de plus grand à une distance plus éloignée", a ajouté le responsable de la Nasa. Il a précisé que les astronautes et l'équipe de contrôle au sol allaient inspecter de nouveau les protections thermiques de la navette ainsi que différents mécanismes tel que le système de fermeture des deux portes de la soute. Wayne Hale a précisé qu'un système d'alerte sur la navette avait indiqué "huit impacts potentiels en l'espace de deux minutes", lundi soir. Les astronautes inspecteraient les endroits susceptibles d'avoir été touchés, a-t-il ajouté en précisant que ce système, très sensible, donnait aussi de fausses alarmes comme cela fut le cas peu après le lancement. Wayne Hale a souligné que la Nasa avait plusieurs options en cas de dommages, comme celle d'effectuer une réparation sur orbite ou dans le pire des cas de revenir s'amarrer à la Station spatiale internationale (ISS). Mais une telle solution serait compliquée par l'arrivée mercredi à l'ISS d'un vaisseau Soyouz avec deux astronautes et la première femme touriste de l'espace. Il y aurait alors douze personnes dans la Station, créant des contraintes sur ses capacités d'accueil, selon un porte-parole de la Nasa. Wayne Hale a souligné que l'équipage disposait de suffisamment de vivres, d'oxygène et de puissance électrique à bord pour rester dans la navette sur orbite jusqu'à samedi. L'inspection du bouclier thermique des ailes et du nez d'Atlantis réalisée lundi sur orbite n'a montré aucun dommage, a indiqué Wayne Hale. Cette inspection, devenue une routine depuis la reprise des vols des navettes après l'accident de Columbia en février 2003, visait à détecter d'éventuels dommages provoqués par l'impact de micrométéorites ou autres débris. Si un feu vert était donné pour un atterrissage jeudi en Floride et que la météo ne le permettait pas, la Nasa essaiera de nouveau vendredi en Floride. En cas de nouvelle impossibilité à cause du temps, la navette irait alors atterrir sur la base d'Edwards en Californie. La mission d'Atlantis marque la reprise de la construction de l'ISS arrêtée depuis fin 2002. La navette et son équipage ont livré et attaché avec succès à l'ISS un nouveau module de 16 tonnes, dont une deuxième antenne solaire géante qui permettra de doubler sa puissance électrique.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public