Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Icon Facebook Icon Twitter Icon LinkedIn
Bouton Newsletter TS

Le projet de loi de finances 2008 présenté mercredi prévoit une redevance inchangée et une hausse des crédits de l'audiovisuel public de 3,6% par rapport à 2007, à 2,89 milliards d'euros, destinés en priorité à développer la TNT et la télévision haute définition. "En 2008, le montant de la redevance audiovisuelle due par les particuliers demeure inchangé, soit 116 euros en France métropolitaine et 74 euros dans les départements d'outre-mer", précise le projet de loi de finances. La hausse de la redevance était l'une des pistes, avec une coupure publicité supplémentaire, avancée par le président de France Télévisions Patrick de Carolis, pour augmenter les ressources du groupe public en "sous-financement chronique" selon lui. L'arbitrage sur une nouvelle coupure publicitaire n'a pas encore été rendu, mais la ministre de la Culture et de la Communication Christine Albanel s'y est montrée peu favorable. Le projet de budget pour 2008 prévoit une augmentation des crédits de l'audiovisuel public de 3,6% par rapport au projet de loi de finances de 2007, soit un montant de 2,89 milliards d'euros. France Télévisions, principal poste, recevra 1,99 milliard d'euros, en hausse de 3,5%. Radio France recevra 539 millions d'euros, Arte 223 millions, l'Ina 83 millions et RFI 59 millions, tous en légère hausse. Cette augmentation de la ressource publique correspond aux Contrats d'objectifs et de moyens (COM) liant l'Etat et les organismes de l'audiovisuel public: France Télévisions, Arte, Radio France et l'Institut national de l'audiovisuel (Ina). Ces crédits "devraient permettre de mener un effort particulier en faveur du déploiement de la télévision numérique terrestre (TNT) et du développement de la télévision haute définition, de l'enrichissement des grilles des programmes et du sous-titrage des programmes pour les personnes sourdes et malentendantes et des travaux de réhabilitation de la Maison de la radio et du plan de sauvegarde et de numérisation de l'Ina". Le projet de budget consacre par ailleurs 510 M EUR (+2% par rapport au PLF 2007) à la mission "Médias", chargée de la presse, de l'audiovisuel extérieur et de la chaîne d'information internationale France 24. Le programme "presse" représente le principal poste de cette mission interministérielle, avec 283 M EUR, en hausse de 3,3% par rapport au PLF 2007. Ces aides seront destinées à "soutenir la diffusion des publications de presse, notamment la presse d'information politique et générale" et à "favoriser le pluralisme et la modernisation de la presse écrite", précise le projet de loi. Au sein de ce programme, figurent également 109 M EUR (stable par rapport au PLF 2007) au titre des abonnements souscrits par l'Etat à l'AFP. France 24 disposera de 70 millions d'euros de crédits (stable par rapport au PLF 2007) pour 2008. Enfin, 159 M EUR (stable) seront alloués au programme "audiovisuel extérieur", dont 71,13 M EUR pour RFI, 65,72 M EUR pour TV5 Monde et 16,5 M EUR pour Canal France International. Deux "priorités" seront mises en oeuvre en 2008: l'augmentation du sous-titrage sur TV5, et le contrat d'objectifs et de moyens (COM) de RFI, qui devra être conclu entre l'Etat et la société d'ici la fin de l'année 2007, précise le projet.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›
Marchés publics
Avis de concession de service public
Centre hospitalier de Douai
Concession de services publics : Fourniture et exploitation de services multimédias dédiés aux patients du Centre hospitalier de Douai et aux résidents de l'EHPAD Marceline Desbordes Valmore.
» Voir l'avis de concession de service public