Télévision par satellite, TNT, ADSL, Câble, fibre, OTT
Facebook Télé Satellite & Numérique Twitter Télé Satellite & Numérique Newsletter Télé Satellite & Numérique

La Cour des comptes demande à France Télévisions des efforts "sans tabous"

La Cour des comptes, qui s'inquiète de la réussite de la "coûteuse" réforme de l'audiovisuel, recommande à France Télévisions des efforts de gestion "sans tabous", notamment dans l'information, mais souhaite aussi assouplir ses obligations de financement de la production. Dans un rapport, la haute juridiction formule 27 recommandations "destinées à l'entreprise et aux pouvoirs publics" pour réussir la "nouvelle télévision publique promise par la loi du 5 mars 2009". "La donne a changé car France Télévisions sera une entreprise 100% financée par des fonds publics" en 2012, a déclaré Philippe Séguin, président de la Cour des comptes, lors d'une conférence de presse. Cette réforme étant "coûteuse" pour la collectivité, ses bénéfices "doivent être incontestables", obligeant France Télévisions, financièrement fragile, à une "rigueur de gestion exemplaire", "sans tabous", a ajouté M. Seguin. A commencer par le secteur de l'information à France 2, France 3 et RFO, qui doit s'organiser "différemment", selon la Cour, qui se garde de proposer toute fusion des rédactions. Avec près de 5.000 collaborateurs, dont 2.500 journalistes, l"information mobilise près de la moitié des effectifs de France Télévisions", relève la Cour. Or, si les dépenses consacrées à l'information ont été "stabilisées" (+4% en quatre ans), la Cour regrette que le service public "ait piloté son offre d'information" selon une "logique budgétaire" sans définir cette offre au préalable en matière de volumes horaires, de formats et de répartition entre chaînes. "Une redéfinition de l'offre d'information permettra de faire travailler une même équipe de techniciens mais aussi de journalistes, en plateau mais aussi en reportage, pour plusieurs éditions, nationales ou régionales", explique la Cour. La juridiction souhaite également un "rééquilibrage" des relations entre France Télévisions et les producteurs, avec un financement "moins contraignant" pour le groupe public.
Partager sur :

Abonnez-vous gratuitement à la quotidienne

Recevez tous les matins l'actualité de la TV numérique directement à votre adresse e-mail.
Cliquez-ici pour vous abonner gratuitement.

‹  Actu précédente
 
Actu suivante  ›