Politique
 

Les plateformes de streaming disponibles en France vont passer à la caisse, les français aussi

Carlos PIRES
17 décembre 2020 à 23h58  
4

Les plateformes de streaming, qui connaissent un succès grandissant ces dernières années, vont devoir aider au financement de la création cinématographique et audiovisuelle française.

L'info a été confirmé ce jeudi sur l'antenne de France Inter par la Ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, qui négocie avec ces opérateurs depuis plusieurs jours afin que ceux-ci soient obligés d'aider financièrement la création nationale - ce qui n'était pas le cas jusqu'à maintenant.

Selon les prévisions de la ministre, un géant comme Netflix devrait payer une somme annuelle qui va varier entre 150 et 200 millions d'euros. La somme totale recueillie annuellement pourrait ainsi être très généreuse, puisque sur ce marché sont également présents d'autres géants, comme Amazon Prime ou Disney, au succès grandissant sur le segment de VoD par abonnement (SVoD).

En contrepartie, ces plateformes pourraient commencer à proposer les nouveaux films plus tôt à leurs abonnés - actuellement, elles doivent attendre 36 mois.

Mais comme toujours, ce seront les abonnés qui paieront. A chaque fois qu'une société est taxée, elle répercute le montant de la taxe sur le prix de ses produits et services.

4 commentaires

t
tartiflette - Il y a 4 ans
Voila une conséquence de la crise sanitaire sur le cinéma Français. Le lobby de l' exception culturelle a encore frappé.

Il est vrai que le monde du cinéma Français est un des plus touchés par la crise du COVID 19.

Les salles sont fermées jusque' à nouvel ordre. Ce que je crains, c'est la disparition des exploitants indépendants qui revendraient leurs salles aux grands groupes comme PATHE ou UGC.

De toutes façons, à chaque foi que Roselyne BACHELOT est nommée ministre, il ne lui arrive que des "tuiles ":
-Ministre de la Santé: Les embrouilles sur les vaccins et les lobbys des grosses industries pharmaceutiques
-Ministre de la jeunesse et des sports en 2010: Fiasco des "bleus " en Afrique du Sud à Kynsna, avec le ridicule de Raymond DOMENECH
-Ministre de la Culture: Crise sanitaire COVID qui fout tout en l' air le domaine culturel.

Finalement, là où elle est bien, Roselyne, c'est quand elle participe aux "grosses têtes " sur RTL, car, ç' est là où elle est bien car elle aime énormément rigoler !
F
Foudus@t69 - Il y a 4 ans
On est les dindons de la farce!
t
tartiflette - Il y a 4 ans
Ce sont les pauvres qui donnent du fric aux riches, car les producteurs de cinéma sont des voleurs, qui se gavent de pognon, sur le dos des intermittents du spectacle et des membres de l' ADAMI

L' ADAMI, prend d' énormes pourcentages sur le dos de ses membres. Pareil pour le BLIC.

ET c' est le pauvre Français moyens qui paye ces charlatans.
F
Foudus@t - Il y a 4 ans
Bonjour j'avait lu un commentaire il y a quelques temps qui disait « la culture c'est pour les riches en france » moi je repond a cela : « pas etonnant qu'il y a autant de piratage » ( l' IPTV ) est une alternative ; en effet , le gouvernement devrait y penser lorsque ils font en sorte que nos abonnements en patissent , en gros selon moi si l'iptv existe c'est de la faute des grands industriel qui nous prennent pour des vache a lait . joyeux réveillon et joyeux noël à tous.
!
Les articles de plus de deux ans ne peuvent plus être commentés.