Europe
 

L'Union Européenne censure de nouveau la Russie

Carlos PIRES
20 mai 2024 à 23h30  
10

La Commission européenne indique dans un communiqué se féliciter de la décision du Conseil de suspendre les activités de diffusion de quatre médias supplémentaires dans l'Union européenne (UE) ou dirigées vers l'UE.

Il s'agit de Voice of Europe, RIA Novosti, Izvestia et Rossiyskaya Gazeta, accusés de tenir un rôle dans le soutien et la justification de la guerre entre la Russie et l'Ukraine.

« La Russie s'engage dans une propagande continue et concertée ainsi que dans des actions de manipulation de l'information ciblant la société civile dans l'UE et les pays voisins, déformant et manipulant gravement les faits. Ces actions de propagande sont relayées par plusieurs médias sous le contrôle direct ou indirect permanent de la direction de la Fédération de Russie. Ces actions constituent une menace significative et directe pour l'ordre public et la sécurité de l'Union. », justifie l'organisme européen.

Il ajoute que les mesures devraient être maintenues jusqu'à la fin du conflit, et jusqu'à ce que la Fédération de Russie et ses médias associés cessent de mener des actions de désinformation et de manipulation de l'information contre l'UE et ses États membres.

10 commentaires

M
Maspriborintorg - Il y a 1 mois
Par contre en Russie, les médias TV occidentaux ne sont pas censurés!
Ainsi, BFMTV, LCI, TSR etc. sont en accès libre et leurs journaleux peuvent exercer librement en Russie, même si il peut y avoir quelques contrôle d'identité, alors qu'en Israël, ils seraient abattus par Tsahal(plus de 169 à ce jour).
Les Russes, qui y ont accès librement peuvent voir ce que l'Occident dit sur la Russie et de ce fait se rassemblent autour de leur président, ce qui explique le score de 87 % pour VVP aux dernières élections!
En Suisse, il n'y a pas de censure!
Commentaire modifié le mardi 21 mai 2024 à 09:57.
M
Maxdumoun - Il y a 1 mois
Rappelons que la personne à gauche (oui la présidente de la commission européenne) outrepasse ses droits, de plus elle n'est pas élue.
Elle est partout, même à l'Elysée bien en face du président de la République "populaire" de Chine.
A croire qu'elle était là pour voir si Macron ne racontait pas trop de conneries et qu'il fallait son aval, une preuve de plus que notre pays n'est plus souverain.
Commentaire modifié le mardi 21 mai 2024 à 11:12.
F
FouDuSat - Il y a 26 jours
Elle est là, pour dicté la politique Allemande en europe...Si elle a ete elue par les deputés européens (groupes des partis)
M
Maxdumoun - Il y a 26 jours
Voici ce que j'ai pompé sur wikipédia, pour moi ce n'est pas une élue, mais une personne UNIQUE désignée par les chefs d'états des pays membres ( conseil européen) qui se mettent d'accord et qui est par la suite entérinée par un vote du parlement européen à la majorité.

C'est du pipeau démocratique 🤑.


"article 17§7 du traité sur l'Union européenne, amendé par le traité de Lisbonne, détermine la procédure de nomination du président et de son équipe :

dans un premier temps, le Conseil européen désigne, à la majorité qualifiée, un candidat à la présidence de la Commission « en tenant compte des élections au Parlement européen, et après avoir procédé aux consultations appropriées »[21].
le Parlement européen doit ensuite élire ce candidat « à la majorité des membres qui le composent »[21] (soit 376 voix sur 750 membres)."
T
TVVORE - Il y a 1 mois
Quand je vois cette idiote", j'ai envie de vomir ! Si Poutine a reçu 87% des voix, ce ne sont pas tous les Russes qui sont derrière lui, mais bien la pression folle mise par Poutine à ses "non-partisans"...
M
Maxdumoun - Il y a 1 mois
Cette femme a été une catastrophe lorsqu'elle fut ministre de la défense en Allemagne.
M
Maspriborintorg - Il y a 1 mois
En 2000, la Russie, sous la présidence Eltsine qui avait livré le pays a la prédation des entreprises occidentales, tout était arrêté, Le beau-père de ma fille, professeur de médecine à l'Université de Moscou, recevait son salaire aléatoirement avec 6 mois de retard, ce qui l'a obligé comme tous les citadins à cultiver dans la campagne des légumes pour se nourrir.
Lorsque Poutine a été élu, il a tout remis en marche et en 2022, les salaires, caisse de retraite, PIB ont été multipliés par 15.
En 2023, vu l'augmentation de la croissance, le nombre d'employés est passé de 72 million à 72.5 millions, ce qui a provoqué des places vacantes et une augmentation des salaires de 30 % puis de 20 % supplémentaire en 2024.
Tout cela est très récent et les Russes se souviennent, donc Poutine a fait ses preuves alors que les trois autres candidats n'ont pas d'état de service à faire valoir.
La Russie fait donc appel à l'immigration, de Chine et du Vietnam pour les emplois qualifiés (ingénieurs, universitaires) et au Kazakstan pour les employés sans formation.
Toujours selon le beau-père de ma fille, l'État Russe croule sous l'argent qu'elle reçois pour son pétrole, son gaz et ses métaux (acier, aluminium, titane, zirconium, palladium).
Le gaz, que les idiots européens n'achètent plus à la Russie, l'achètent par l'intermédiaire de l'Inde qui prend sa marge au passage.
Le résultat est que l'Europe est en train de sombrer, surtout l'Allemagne qui a encore de l'industrie lourde énergivore (aciérie, chimie).
Ainsi, l'Allemagne est en train de délocaliser aux USA son industrie chimique (BASF, BAYER) car le prix du gaz est 4 fois inférieur à celui que les gentils américains vendent à l'Europe.
Commentaire modifié le mercredi 22 mai 2024 à 10:39.
M
Maspriborintorg - Il y a 1 mois
En 2000, la Russie, sous la présidence Eltsine qui avait livré le pays a la prédation des entreprises occidentales, tout était arrêté, Le beau-père de ma fille, professeur de médecine à l'Université de Moscou, recevait son salaire aléatoirement avec 6 mois de retard, ce qui l'a obligé comme tous les citadins à cultiver dans la campagne des légumes pour se nourrir.
Lorsque Poutine a été élu, il a tout remis en marche et en 2022, les salaires, caisse de retraite, PIB ont été multipliés par 15.
En 2023, vu l'augmentation de la croissance, le nombre d'employés est passé de 72 million à 72.5 millions, ce qui a provoqué des places vacantes et une augmentation des salaires de 30 % puis de 20 % supplémentaire en 2024.
Tout cela est très récent et les Russes se souviennent, donc Poutine a fait ses preuves alors que les trois autres candidats n'ont pas d'état de service à faire valoir.
La Russie fait donc appel à l'immigration, de Chine et du Vietnam pour les emplois qualifiés (ingénieurs, universitaires) et au Kazakstan pour les employés sans formation.
Toujours selon le beau-père de ma fille, l'État Russe croule sous l'argent qu'elle reçois pour son pétrole, son gaz et ses métaux (acier, aluminium, titane, zirconium, palladium).
Le gaz, que les idiots européens n'achètent plus à la Russie, l'achètent par l'intermédiaire de l'Inde qui prend sa marge au passage.
Le résultat est que l'Europe est en train de sombrer, surtout l'Allemagne qui a encore de l'industrie lourde énergivore (aciérie, chimie).
Ainsi, l'Allemagne est en train de délocaliser aux USA son industrie chimique (BASF, BAYER) car le prix du gaz est 4 fois inférieur à celui que les gentils américains vendent à l'Europe.
F
FouDuSat - Il y a 26 jours
Censure! censure? L'europe avait dit qu avec les sanctions la russie sera par terre dans peu de temps, résultat après plus de 2 ans et pour l année 2023 la russie a un taux de croissance de son PIB de plus de 5,7%....
M
Maxdumoun - Il y a 26 jours
C'est simple, c'est une Allemande qui ne voit que ses intérêts au détriment des nôtres.
Macron lui ne voit l'avenir de la France que par sa dilution au sein d'une entité européenne supranationale.
C'est pour ça qu'il augmente sans cesse la dette, de façon à ce que nous soyons complètement coincés un jour ou l'autre.
Alors il clamera, vous voyez on ne peut pas s'en sortir seul tout en montrant l'Europe pour nous sauver......
Commentaire modifié le lundi 27 mai 2024 à 19:45.

Connectez-vous ou devenez membre pour participer et profiter de nombreux autres services.